Räikkönen critique une pénalité "inutile"

Kimi Räikkönen était surpris lorsque son stop-and-go de dix secondes lui a été annoncé par radio au Grand Prix de Belgique, c'est le moins que l'on puisse dire.

Räikkönen critique une pénalité "inutile"
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H, Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17, Felipe Massa, Williams FW40
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H locks up
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
Lewis Hamilton, Mercedes-Benz F1 W08, et Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H, à la lutte pour une position
Kimi Raikkonen, Ferrari, lors de la parade des pilotes
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H, Max Verstappen, Red Bull Racing RB13, Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Charger le lecteur audio

Celui qui s'est imposé quatre fois à Spa-Francorchamps n'a pas jugé utile de lever le pied malgré le double drapeau jaune agité en raison de la présence de commissaires en bord de piste, suite à la panne de la Red Bull de Max Verstappen, immobilisée dans la ligne droite de Kemmel.

La sanction a été ferme, et Kimi Räikkönen, qui peinait déjà à tenir le rythme des Mercedes et de son coéquipier Sebastian Vettel, a rétrogradé à la septième place, même si la voiture de sécurité lui a permis de rattraper son retard et de prendre l'avantage sur son compatriote Valtteri Bottas pour se classer quatrième.

"Rien, rien ne s'est vraiment passé", affirme Räikkönen au sujet de sa sanction. "J'ai eu une pénalité. Je savais qu'il y avait un drapeau jaune, mais la voiture était derrière la barrière en ligne droite, donc je ne suis pas allé plus vite, mais je n'ai pas levé le pied dans la ligne droite. Je pense que c'était inutile de me pénaliser pour ça, je ne comprends pas complètement la raison. J'aurais compris si elle avait vraiment été en bord de piste avec des gens à l'œuvre. Mais là, je serais surpris que tous les autres aient levé le pied..."

"C'est dommage. Il y a eu une voiture de sécurité et nous n'avons pas pu remonter. Ce week-end n'a pas été le plus facile qui soit."

Un rythme satisfaisant

Le Finlandais tire toutefois du réconfort du rythme de course affiché par la Ferrari SF70H, puisque Sebastian Vettel a signé le meilleur tour en course et a constamment menacé Lewis Hamilton pour la victoire.

"Je pense que les gens s'attendaient à ce que ce soit facilement un circuit Mercedes mais ça n'a pas été le cas, donc nous faisons ce qu'il faut", souligne Räikkönen. "La prochaine course a également lieu sur un circuit très rapide, donc nous allons tenter quelque chose."

"C'est notre course à domicile, l'une de celles où les gens attendent de nous des performances, et c'est ce que nous voulons faire, mais cela ne nous garantit pas un bon résultat d'emblée. Je crois que ces dernières années, nous y avons été assez forts, donc espérons pouvoir réaliser une performance solide, pas seulement pour l'équipe, mais pour tous les supporters. Nous faisons de notre mieux", conclut le Champion du monde 2007, bien que la dernière victoire de Ferrari en Italie date de 2010, avec Fernando Alonso.

partages
commentaires
Gelael de retour chez Toro Rosso en EL1
Article précédent

Gelael de retour chez Toro Rosso en EL1

Article suivant

Verstappen inquiet pour 2018 : "Ça ne peut plus continuer"

Verstappen inquiet pour 2018 : "Ça ne peut plus continuer"