Formule 1
14 août
Événement terminé
28 août
Événement terminé
04 sept.
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
C
GP de l'Eifel
11 oct.
Course dans
20 jours
23 oct.
Prochain événement dans
31 jours
31 oct.
Prochain événement dans
39 jours
13 nov.
Prochain événement dans
52 jours
04 déc.
Prochain événement dans
73 jours
C
GP d'Abu Dhabi
11 déc.
EL1 dans
81 jours

Räikkönen "en grande difficulté" avec les pneus

partages
commentaires
Räikkönen "en grande difficulté" avec les pneus
Par :

Kimi Räikkönen a été aussi invisible que son équipier a été à son avantage, sur le tracé Gilles Villeneuve.

Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H
Kimi Raikkonen, Ferrari
Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H
Kimi Räikkonen, Ferrari SF16-H

Kimi Räikkönen a failli bénéficier d’un cadeau de dernière minute dans l’avant-dernier tour du Grand Prix du Canada. Le Finlandais, qui évoluait en sixième place à plus d’une minute du leadership, a en effet été à deux doigts de gagner une position inespérée lorsque Nico Rosberg est parti à la faute au cours de sa tentative de dépassement d’un résistant Max Verstappen.

Finalement arrivé dans les échappements de l'Allemand, le #7 n'était cependant pas derrière la bonne Mercedes, contrairement à son équipier ayant maintenu Hamilton en respect pendant toute la course. La différence de rythme a été apparente pendant tout le weekend entre les deux pilotes Ferrari, et Iceman reconnaît que cette course ne restera pas dans ses annales personnelles.

"Cela n'a pas été une course facile", observe-t-il, avant de marquer un long silence. "Pas le meilleur départ, puis nous avons conservé notre place. Au deuxième virage, il y avait une Mercedes au milieu de la piste."

Le style de pilotage incisif de Vettel a permis à ce dernier d’exploiter immédiatement la bonne fenêtre des pneus Pirelli, là où Räikkönen a connu de réelles difficultés à donner vie à sa Ferrari.

"J'ai peiné à faire fonctionner les pneus quand il fallait ralentir pour économiser de l'essence. Une fois que j'ai pu attaquer, c'était plus facile. La course n'a pas été simple."

"Mais c'était le plan, c'est ce que l'équipe a choisi. Je ne sais pas, nous avons juste fini la course. Je sais où nous avons fini, mais les suppositions, ça ne sert à rien…", poursuit-il dans son style propre. "Nous avons peiné à faire fonctionner les pneus : dès qu'ils sortent de cette fenêtre, on est en grande difficulté."

Dépassé par son équipier au championnat du monde des pilotes, Räikkönen a tout de même repris deux unités à son rival immédiat, Daniel Ricciardo.

Porte-clés Pirelli
Porte-clés Pirelli

Photo de: Motorsport.com

Ricciardo - Ni l'équipe ni moi n'avons fait une course propre

Article précédent

Ricciardo - Ni l'équipe ni moi n'avons fait une course propre

Article suivant

Alonso condamné par un relais de 52 tours à Montréal

Alonso condamné par un relais de 52 tours à Montréal
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Canada
Catégorie Course
Lieu Circuit Gilles-Villeneuve
Pilotes Kimi Räikkönen
Équipes Ferrari
Auteur Guillaume Navarro