Räikkönen et Vettel ne doutent pas du mérite de Rosberg

partages
commentaires
Räikkönen et Vettel ne doutent pas du mérite de Rosberg
Par : Basile Davoine
30 nov. 2016 à 11:30

Les deux champions du monde, coéquipiers chez Ferrari, ne comprennent pas les doutes de certains après le premier titre mondial décroché par Nico Rosberg.

Podium : le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, le deuxième, Nico Rosberg, Mercedes AMG F1, le troisième, Sebastian Vettel, Ferrari
Le deuxième, Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid fête son titre de Champion du monde à la fin de la course
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1, fête son titre mondial avec sa femme Vivian Rosberg et l'équipe
Podium : le deuxième, Nico Rosberg, Mercedes AMG F1, le troisième, Sebastian Vettel, Ferrari
Le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid franchit la ligne d'arrivée devant le Champion du monde Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Le deuxième, Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid fête son titre de Champion du monde à la fin de la course
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1, fête son titre mondial dans le parc fermé

Le premier titre mondial décroché le week-end dernier par Nico Rosberg a conclu une nouvelle saison de haute lutte entre l'Allemand et Lewis Hamilton. Si l'attitude de ce dernier en fin de course, tentant le tout pour le tout en ralentissant le peloton, a beaucoup fait parler ces derniers jours, le paddock a également salué unanimement le premier sacre de son coéquipier chez Mercedes. 

Le fait que Rosberg achève la saison avec une victoire de moins au compteur que Hamilton a pourtant semblé, chez certains, jeter un doute jusqu'à les pousser à émettre des hypothèses quant à son mérite dans la conquête de ce titre. Une position que ne comprennent pas plusieurs acteurs, à commencer par les deux pilotes Ferrari, tous deux sacrés par le passé.

"Il a marqué plus de points, et je ne comprends pas pourquoi il ne le mériterait pas", s'étonne par exemple Kimi Räikkönen. "Ils [Rosberg et Hamilton] avaient la même voiture et il a gagné, c'est juste. Il était meilleur cette année, c'est aussi simple que ça."

Un son de cloche que l'on retrouve également dans les propos de Sebastian Vettel, quadruple champion du monde.

"On ne gagne pas un championnat avec de la chance", souligne-t-il. "C'est un champion qui l'a mérité. On engrange beaucoup de points tout au long d'une saison. Parfois, on peut connaître des situations heureuses, des situations malheureuses avec sa voiture, mais c'est comme ça. C'est le jour de Nico, et c'est un signe de respect et de grandeur de lui en donner le crédit."

Williams a lancé Rosberg

Chez Williams, où Rosberg a débuté sa carrière en F1 en signant notamment le meilleur tour en course lors de son premier Grand Prix, en 2006 à Bahreïn, l'idée qu'il ait pu ne pas mériter son sacre est là aussi balayée. Claire Williams est même catégorique : la directrice adjointe de l'écurie de Grove a été très vite convaincue par le fait que l'Allemand, qui a rejoint Mercedes en 2010, avait tout pour devenir un jour champion du monde.

"C'était plutôt clair", affirme-t-elle. "On sait qu'il y a certains pilotes, quand ils viennent chez vous, qui ont cette étoffe, et c'était son cas. Il a fait du grand travail. Il a fait tout ce dont il avait besoin pour gagner. Il a probablement le sentiment que ça lui a pris du temps, mais c'est réellement un champion du monde qui le mérite."

Article suivant
Le duo Ocon-Wehrlein se sépare sur un dernier duel

Article précédent

Le duo Ocon-Wehrlein se sépare sur un dernier duel

Article suivant

La désobéissance de Hamilton : un casse-tête pour Mercedes en 2017

La désobéissance de Hamilton : un casse-tête pour Mercedes en 2017
Charger les commentaires