Räikkönen : Les fans ne devraient pas huer les pilotes

Le top 3 du Grand Prix d'Italie a été amené à commenter les sifflets et huées dont ont été victimes les pilotes Mercedes sur le podium de Monza.

Räikkönen : Les fans ne devraient pas huer les pilotes

Kimi Räikkönen a beau porter la combinaison rouge dans le temple de la vitesse de Monza acquis à la cause de Ferrari, le fait d'entendre des fans italiens huer les adversaires de Ferrari laisse le Finlandais désapprobateur.

Comme régulièrement à Monza, le public a hué Lewis Hamilton et Valtteri Bottas lors des célébrations du podium du Grand Prix d'Italie, au terme d'un Grand Prix remporté par le premier nommé.

Interrogé sur cette attitude de certains spectateurs, Kimi Räikkönen a fait savoir de manière claire qu'il regrettait de tels comportements. "Je pense que chacun a le droit de faire ce qu'il veut mais je ne trouve pas que ça soit très gentil. Je pense que ça ne devrait pas se produire. Ce n'est pas ma décision, ça arrive et c'est la vie, mais ce n'est pas très bien."

Ferrari n'a désormais plus remporté sa manche à domicile depuis l'épreuve de 2010, lors de laquelle Fernando Alonso avait été victorieux. Le pilote espagnol a d'ailleurs partagé ce souvenir en début de week-end sur son compte Twitter.

 

L'équipe italienne partait dans de bonnes dispositions pour la course, après avoir verrouillé la première ligne de la grille de départ, avec la pole position de Kimi Räikkönen et la seconde place de Sebastian Vettel. Un résultat qui enchantait les tifosi, quel que soit l'ordre de ladite grille, et qui laissait espérer des célébrations dimanche, en fin de course. Néanmoins, Vettel s'est envoyé en tête-à-queue dans le premier tour après un contact avec Hamilton, tandis que Räikkönen, un temps leader de la course, n'a pu résister à une stratégie pneumatique décalée de Hamilton, aidée par un Valtteri Bottas se proposant en bouchon à Räikkönen dans le dernier quart de course.

Hamilton, qui ne cesse de complimenter le public – de manière parfois caricaturale – sur toutes les épreuves du championnat, avoue regretter les huées, qu'il considère comme "acceptables" mais qu'il dit "ne vraiment pas comprendre."

Lire aussi :

"Je me suis rendu sur des matches de football, de la NFL, de basket et de rugby et n'ai jamais hué un joueur de l'équipe adverse, pas plus que mes amis. Je ne comprends donc pas la psychologie derrière ça. Mais cela arrive dans tous les sports. Cela se produit plus en football et ici, je l'ai plus remarqué qu'ailleurs."

Bottas convient du fait que les fans "peuvent dire ce qu'ils veulent" mais que "ce n'est pas très sympa lorsque quelqu'un hurle votre nom". Les deux pilotes Mercedes assurent avoir ainsi utilisé cette énergie négative comme une source de motivation ce week-end. "Pour moi, c'est facile de laisser cela vous atteindre et que ça ait un impact sur votre vie", a commenté Hamilton. "C'est aussi assez facile de le maîtriser et de l'utiliser. Ça m'a donné tellement de motivation, aujourd'hui ! J'accueille cela, et s'ils veulent continuer à le faire, ça me donne juste du pouvoir."

"Comme l'a dit Lewis, les sportifs ont leur propre état d'esprit et nous pouvons transformer certaines expériences négatives en forces. Si vous le faites bien, vous pouvez vraiment utiliser cela comme une source d'énergie", acquiesce Bottas en conclusion.

Clin d’œil ou pas, le champion MotoGP Marc Márquez, lui aussi habitué à devoir convertir les huées de fans italiens en énergie positive pour vaincre la concurrence, s'est fendu d'un tweet après l'arrivée du Grand Prix, saluant la performance de Lewis Hamilton ainsi que le circuit hôte. 

 

partages
commentaires
Grosjean disqualifié du GP d'Italie !
Article précédent

Grosjean disqualifié du GP d'Italie !

Article suivant

Gasly : "Alonso m'a complètement poussé hors de la piste"

Gasly : "Alonso m'a complètement poussé hors de la piste"
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021