Räikkönen : "J'ai la vitesse, donc je ne suis pas inquiet"

Kimi Räikkönen connaît un nouveau début de saison difficile, et s'il n'est pas satisfait de ses résultats, ses performances le contentent amplement.

Räikkönen : "J'ai la vitesse, donc je ne suis pas inquiet"
Départ : Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H, mènent
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H, Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08, Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
Podium : le deuxième, Kimi Raikkonen, Ferrari
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H

Cinquième du championnat en cours, Kimi Räikkönen n'a marqué que 116 points lors des 11 premiers Grands Prix de l'année, contre 202 pour son coéquipier Sebastian Vettel, un écart qui est accru par les deux abandons malencontreux du Finlandais en Espagne et à Bakou.

Quand le quadruple Champion du monde a remporté quatre victoires et pointe en tête du classement général, Räikkönen attend toujours son premier succès depuis le Grand Prix d'Australie 2013, étant généralement en recul par rapport à son partenaire et suivant des stratégies qui ne s'avèrent pas toujours optimales.

"Personnellement, je ne suis pas content de mes résultats", déclare Räikkönen lorsque Motorsport.com lui demande d'évaluer son pilotage en 2017. "Je veux gagner des courses, je veux être sur le podium tout le temps et cela n'a pas souvent été le cas cette année. Il y a quelques choses qui se sont produites, et j'en paye le prix."

"En matière de pilotage, j'ai la vitesse, donc je ne suis pas inquiet. Il s'agit de mettre les choses au bon endroit."

Quel avenir pour Räikkönen ?

Malgré les coups de pression répétés de Sergio Marchionne, président de Ferrari, à l'encontre de Räikkönen, il semble que la Scuderia se destine à conserver son duo actuel pour une quatrième saison consécutive en 2018.

"Je ne suis pas très content de nos résultats, compte tenu des courses jusqu'à présent, mais c'est comme ça, nous ne pouvons rien y faire", poursuit le Champion du monde 2007. "Est-ce suffisant, quoi qu'il arrive à l'avenir ? Je ne sais pas. Nous verrons, à un moment. L'équipe sait ce que je veux. Au final, c'est à eux de choisir ce qui est le mieux pour eux."

Une chose est sûre : après 15 saisons en Formule 1, Räikkönen ne compte poursuivre l'aventure en catégorie reine que s'il a les moyens d'être compétitif. Pas question donc, en cas de départ surprise de la Scuderia, de rejoindre une écurie de milieu de tableau.

"Mon seul objectif est d'avoir de bons résultats, c'est la seule raison pour laquelle je suis ici, rien d'autre. Ce n'est pas parce que j'ai envie de participer, c'est complètement l'opposé. Ce n'est pas toujours fun quand ça ne se passe pas bien, mais c'est comme ça. Cela dépend de beaucoup de choses. La vitesse, nous l'avons, mais ce n'est pas suffisant d'avoir la vitesse si le reste ne se passe pas comme espéré", conclut-il.

Propos recueillis par Lawrence Barretto

 
partages
commentaires
Verstappen : Si Red Bull ne progresse pas, ce sera "une autre histoire"
Article précédent

Verstappen : Si Red Bull ne progresse pas, ce sera "une autre histoire"

Article suivant

Une voiture de sécurité autonome dans les années à venir ?

Une voiture de sécurité autonome dans les années à venir ?
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021