Räikkönen : "Inutile" de critiquer Vettel pour ses erreurs

partages
commentaires
Räikkönen :
Par : Benjamin Vinel
25 oct. 2018 à 16:30

Comme en 2017, Sebastian Vettel et Lewis Hamilton ont abordé la trêve estivale au coude-à-coude, et comme en 2017, l'automne a été grandement bénéfique au pilote Mercedes dans la course au titre.

Cette fois, il paraît indéniable que Sebastian Vettel en est en grande partie responsable. Rien ne va plus pour l'Allemand depuis sa sortie de piste quand il était en tête de son Grand Prix à domicile, gâchant 25 points et en offrant sept supplémentaires à Hamilton.

Lire aussi :

Plus récemment, Vettel est parti en tête-à-queue à trois reprises en course, suite à des contacts avec ce même pilote Mercedes en Italie, avec Max Verstappen au Japon et avec Daniel Ricciardo à Austin, le week-end dernier. Pendant ce temps, un Hamilton intraitable reste sur une série de neuf podiums consécutifs, dont six victoires.

Pourtant, dans un entretien avec Motorsport.com, Kimi Räikkönen est prompt à prendre la défense de son coéquipier : "Je ne sais pas s'il a commis beaucoup d'erreurs. Il est sorti de piste en Allemagne, mais les conditions étaient très délicates. Je ne sais pas si cela dicte réellement le résultat final. C'est dur à dire. Il y a toujours des gens qui essaient de pointer du doigt pour dire : 'Voilà pourquoi il n'a pas gagné'."

Sebastian Vettel, Ferrari SF71H et Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14 s'accrochent au premier tour
Sebastian Vettel, Ferrari, regarde Kimi Raikkonen, Ferrari, être interviewé par Martin Brundle, Sky Sports F1.

"Vous savez, si vous voulez pointer quelqu'un du doigt, il y a des millions de choses que l'on peut dire : 'Ah, il aurait dû faire ça comme ça et le résultat final serait différent'. Mais c'est toujours facile à dire après coup. Dix ans plus tard, on peut dire : 'Oh, tu aurais dû faire ça différemment et tu aurais gagné'. C'est inutile."

En remportant à Austin sa première victoire depuis le Grand Prix d'Australie 2013, Kimi Räikkönen a en partie permis de retarder le sacre de Lewis Hamilton, mais celui-ci paraît désormais inéluctable – l'écart sur Vettel est de 70 points, avec 75 unités à prendre.

Räikkönen demeure donc pour l'heure le dernier Champion du monde de Ferrari, grâce à son titre de 2007. "Je n'y pense pas vraiment", tempère le Finlandais. "Peut-être qu'un jour, quand je m'arrêterai, je commencerai à me dire que je suis content d'être Champion du monde avec Ferrari. Mais je ne pense pas vraiment au fait que c'est moi le dernier. Les gens le disent, mais c'est comme ça. Nous verrons ce qui se passera cette année et l'an prochain."

Propos recueillis par Roberto Chinchero

Article suivant
Red Bull : Verstappen "plus fort" après avoir "traversé la tempête"

Article précédent

Red Bull : Verstappen "plus fort" après avoir "traversé la tempête"

Article suivant

Verstappen : "C'est clairement notre meilleure chance"

Verstappen : "C'est clairement notre meilleure chance"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen Boutique , Sebastian Vettel Boutique
Équipes Ferrari Boutique
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Actualités