Räikkönen fautif dans l'accrochage avec Giovinazzi

Kimi Räikkönen a révélé qu'une erreur d'inattention était à l'origine de son contact avec son équipier, Antonio Giovinazzi, à la fin du premier tour du Grand Prix du Portugal, ayant contraint le Champion du monde 2007 à abandonner.

Räikkönen fautif dans l'accrochage avec Giovinazzi

Star du Grand Prix du Portugal en 2020, Kimi Räikkönen est passé de héros à zéro en l'espace de quelques kilomètres seulement. Alors qu'il s'est qualifié en 15e position de l'édition 2021, le pilote finlandais a profité d'une stratégie agressive, un départ en pneus tendres, pour remonter au classement dans le premier tour, comme il l'avait fait l'an passé.

Mais, contrairement à 2020, la remontée de Räikkönen s'est interrompue au bout d'un seul tour. Dans l'aspiration de son équipier, Antonio Giovinazzi, le Finlandais a percuté la seconde Alfa Romeo. Privé d'aileron avant, Räikkönen n'a pas été en mesure de regagner les stands et a fini sa course dans le bac à gravier du premier virage, constituant le premier et unique abandon du Grand Prix.

Lire aussi :

Interrogé à la fin de l'épreuve lusitanienne, le Champion du monde 2007 a assumé l'entière responsabilité de cet accrochage malheureux. "En fait, c'était de ma faute", a-t-il révélé. "Je vérifiais quelque chose sur le volant, je changeais un réglage. Je me suis trompé en sortant du dernier virage, j'ai dû le changer à nouveau et j'ai percuté [Giovinazzi]. Donc c'est clairement ma faute."

Douzième au moment des faits, Giovinazzi n'a pas souffert d'une crevaison à la suite de ce contact. Classé à la même position à l'arrivée, le score de l'Italien cette saison reste le même que celui de son équipier : vierge. "C'est comme ça", a ajouté Giovinazzi. "C'était vraiment une petite touchette, pour être honnête. Je dois parler avec Kimi mais de mon côté, j'ai eu un peu de chance."

Portugal Grand Prix du Portugal - Course

P. Pilote Constructeur Tours Temps Écart
1 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 66 1:34'31.421  
2 Netherlands Max Verstappen Red Bull 66 1:35'00.569 29.148
3 Finland Valtteri Bottas Mercedes 66 1:35'04.951 33.530
4 Mexico Sergio Pérez Red Bull 66 1:35'11.156 39.735
5 United Kingdom Lando Norris McLaren 66 1:35'22.790 51.369
6 Monaco Charles Leclerc Ferrari 66 1:35'27.202 55.781
7 France Esteban Ocon Alpine 66 1:35'35.170 1'03.749
8 Spain Fernando Alonso Alpine 66 1:35'36.229 1'04.808
9 Australia Daniel Ricciardo McLaren 66 1:35'46.790 1'15.369
10 France Pierre Gasly AlphaTauri 66 1:35'47.884 1'16.463
11 Spain Carlos Sainz Jr. Ferrari 66 1:35'50.376 1'18.955
12 Italy Antonio Giovinazzi Alfa Romeo 65 1:34'34.363 1 Lap
13 Germany Sebastian Vettel Aston Martin 65 1:34'39.629 1 Lap
14 Canada Lance Stroll Aston Martin 65 1:34'40.335 1 Lap
15 Japan Yuki Tsunoda AlphaTauri 65 1:34'56.537 1 Lap
16 United Kingdom George Russell Williams 65 1:35'39.364 1 Lap
17 Germany Mick Schumacher Haas 64 1:34'38.851 2 Laps
18 Canada Nicholas Latifi Williams 64 1:34'41.920 2 Laps
19 Russian Federation Nikita Mazepin Haas 64 1:35'46.354 2 Laps
  Finland Kimi Räikkönen Alfa Romeo 1 1'33.673 65 Laps

partages
commentaires

Voir aussi :

Bottas était trop lent, Wolff le défend

Article précédent

Bottas était trop lent, Wolff le défend

Article suivant

Marko : "Quelque chose doit changer" avec les limites de piste

Marko : "Quelque chose doit changer" avec les limites de piste
Charger les commentaires
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021
Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021
Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes Prime

Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes

Pour la première fois de l'ère turbo hybride, Red Bull mène les deux championnats après sa victoire au Grand Prix de Monaco.

Formule 1
5 juin 2021
Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1 Prime

Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1

Le partenariat entre la Formule 1 et Amazon Web Services se traduit par de nombreux graphiques servant à approfondir la compréhension des Grands Prix. Mais la discipline cherche également à améliorer le spectacle proposé en piste aux spectateurs.

Formule 1
2 juin 2021