Räikkönen estime "très injuste" de juger Giovinazzi immédiatement

Kimi Räikkönen a pris la défense de son coéquipier chez Alfa Romeo, rappelant que les circonstances des trois premiers Grands Prix ne permettaient pas d'émettre un jugement sensé quant au véritable niveau de performance de l'Italien.

Räikkönen estime "très injuste" de juger Giovinazzi immédiatement
Antonio Giovinazzi, Alfa Romeo Racing C38
Kimi Raikkonen, Alfa Romeo Racing
Antonio Giovinazzi, Alfa Romeo Racing C38
Antonio Giovinazzi, Alfa Romeo Racing
Antonio Giovinazzi, Alfa Romeo Racing C38
Antonio Giovinazzi, Alfa Romeo Racing en conférence de presse
Kimi Raikkonen, Alfa Romeo Racing C38

Dans les points lors des trois premiers Grands Prix de la saison, Kimi Räikkönen assure à lui seul le bilan comptable du début de championnat pour Alfa Romeo. Son voisin de garage, Antonio Giovinazzi, est encore en quête d'un premier top 10 que sa monoplace est clairement capable d'atteindre, et souffre inévitablement de ce contraste. Néanmoins, juger le niveau de l'Italien sur les trois premiers rendez-vous de l'année serait "très injuste" d'après Räikkönen, tant son coéquipier a accumulé les ennuis jusqu'à présent.

Lire aussi :

"Je pense que de toute évidence, tout ça ne vient pas de lui, il a malheureusement rencontré beaucoup de problèmes sur la voiture", souligne le Champion du monde 2007. "Et il a assez peu d'expérience, tout roulage qu'il peut faire va évidemment l'aider beaucoup plus que de mon côté, donc c'est très malheureux. Mais c'est la course, et nous essayons toujours de régler les problèmes."

"Il a eu davantage d'ennuis en essais libres avec la fiabilité, des petits problèmes qui ne sont pas énormes mais qui stoppent la voiture, donc ça ne l'aide pas. Espérons qu'il vivra un week-end propre, et alors nous pourrons le juger bien plus facilement. Je crois que c'est très injuste de le considérer comme mauvais actuellement. Il peut faire des tours rapides, mais il n'a pas toute cette expérience, et quand on manque une séance complète chaque week-end, ça devient un cauchemar pour essayer d'en tirer quelque chose." 

La nécessité d'un week-end sans problème

À Bakou ce week-end, Giovinazzi devra composer avec un premier coup dur puisqu'il reculera de dix places sur la grille de départ à l'issue des qualifications, suite à un changement de composant moteur. À la tête de l'écurie, Frédéric Vasseur admet volontiers que le pilote italien n'a jusqu'ici pas vraiment été mis dans les meilleures dispositions. "Nous devons lui offrir un week-end clair", reconnaissait le Français auprès de Motorsport.com en Chine. "On ne peut pas travailler comme ça. Il faut du kilométrage, il faut de la confiance, c'est certain, mais nous ne l'aidons pas du tout."

Giovinazzi, lui, a foi en un avenir meilleur une fois que tout se mettra enfin en place comme il le souhaite. "Je crois que nous ne sommes qu'au début, nous sommes une équipe, et comme l'équipe croit en moi, je crois en elle", insiste-t-il. "Nous devons continuer à travailler et je suis certain que les résultats viendront."

Avec Adam Cooper  

partages
commentaires
EL1 - Une plaque d’égout coupe court à la séance

Article précédent

EL1 - Une plaque d’égout coupe court à la séance

Article suivant

Russell change de châssis, Williams "incroyablement énervée"

Russell change de châssis, Williams "incroyablement énervée"
Charger les commentaires
Pourquoi la F1 doit abolir le point du meilleur tour Prime

Pourquoi la F1 doit abolir le point du meilleur tour

Ce concept est imparfait depuis que la Formule 1 l'a réadopté en 2019, et chaque semaine qui passe tend à montrer qu'accorder un point pour le meilleur tour en course est une mauvaise idée.

Bottas, dans le piège et sur un fil Prime

Bottas, dans le piège et sur un fil

Le Grand Prix de France n'est qu'une preuve de plus du rôle à la fois central que pourrait occuper mais aussi des problèmes que risque de poser (et de se poser) Valtteri Bottas chez Mercedes.

Formule 1
22 juin 2021
Les notes du Grand Prix de France 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de France 2021

Après le Grand Prix de France, septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
21 juin 2021
Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ? Prime

Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ?

Lors des 25 dernières années, deux Américains seulement ont couru en Formule 1, sans marquer le moindre point. Qu'est-ce qui explique ce manque de succès dans la catégorie reine du sport automobile ?

Formule 1
20 juin 2021
Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Formule 1
19 juin 2021
Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021