Räikkönen - La visibilité n'est pas très différente avec le halo

Kimi Räikkönen a fait parler de lui aujourd’hui en signant le meilleur temps global mais aussi en étant le premier pilote à tester en public le système de protection du cockpit type "halo", envisagé pour 2017.

Räikkönen - La visibilité n'est pas très différente avec le halo
Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H avec le halo sur le cockpit
Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H
Kimi Räikkönen, Ferrari SF16-H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H avec le halo sur le cockpit

Le Finlandais a effectué son tout premier tour de la journée avec cette protection couleur carbone avant de la délaisser pour la suite de la journée, pendant qu’elle était présentée dans la salle de presse.

Si globalement les avis sont plutôt négatifs parmi les pilotes et les observateurs, à la fois concernant la réalité de la protection des pilotes et l’apparence du dispositif, Kimi Räikkönen se montre plus tempéré :"Évidemment, ça n'est pas ce que ça peut être. [La visibilité est] un peu limitée à l'avant, mais je ne pense pas qu'il s'agisse la version finale. De manière surprenante, [il y a] peu de différences."

La meilleure journée des tests

En dehors de ces considérations expérimentales, le Champion du monde 2007 a parcouru 136 tours du Circuit de Barcelona-Catalunya en signant le meilleur temps en 1’22’’765, en gommes ultratendres. De quoi être raisonnablement satisfait même s'il reste du travail à effectuer et qu'il se refuse à toute prédiction.

"C'était assez correct, de bien des manières, parce que j'ai fait un temps plus rapide et j'ai fait beaucoup de tours. C'est l'un des meilleurs jours que j'ai eus au cours de ces tests, aucun problème. C'était bien de pouvoir faire une simulation de course sans soucis, sauf un arrêt à cause d'un drapeau rouge."

"Le feeling était bon ; évidemment nous ne savons pas les conditions dans lesquelles nos adversaires roulent, mais le feeling avec la voiture était bon. Sur le premier train de pneus, j'ai dû abandonner la simulation de course à cause d'un drapeau rouge et, globalement, les conditions de piste n'étaient pas au mieux à ce moment-là."

"J'ai terminé mon programme de tests, et nous avons fait ce que nous pouvions. Nous sommes très satisfaits du travail effectué, nous savons qu'il y en a encore à faire, mais nous verrons à Melbourne. Comme je l'ai dit, ça ne m'intéresse pas de faire des pronostics sur ce qui se passera en Australie, attendez un peu et nous verrons quels résultats nous pouvons avoir."

partages
commentaires
Hamilton impatient de piloter la Mercedes "sur le fil du rasoir"

Article précédent

Hamilton impatient de piloter la Mercedes "sur le fil du rasoir"

Article suivant

Satisfait de la fiabilité, Alonso attend de voir pour la performance

Satisfait de la fiabilité, Alonso attend de voir pour la performance
Charger les commentaires
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021
Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021
Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes Prime

Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes

Pour la première fois de l'ère turbo hybride, Red Bull mène les deux championnats après sa victoire au Grand Prix de Monaco.

Formule 1
5 juin 2021