Räikkönen - La visibilité n'est pas très différente avec le halo

Kimi Räikkönen a fait parler de lui aujourd’hui en signant le meilleur temps global mais aussi en étant le premier pilote à tester en public le système de protection du cockpit type "halo", envisagé pour 2017.

Räikkönen - La visibilité n'est pas très différente avec le halo
Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H avec le halo sur le cockpit
Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H
Kimi Räikkönen, Ferrari SF16-H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H avec le halo sur le cockpit

Le Finlandais a effectué son tout premier tour de la journée avec cette protection couleur carbone avant de la délaisser pour la suite de la journée, pendant qu’elle était présentée dans la salle de presse.

Si globalement les avis sont plutôt négatifs parmi les pilotes et les observateurs, à la fois concernant la réalité de la protection des pilotes et l’apparence du dispositif, Kimi Räikkönen se montre plus tempéré :"Évidemment, ça n'est pas ce que ça peut être. [La visibilité est] un peu limitée à l'avant, mais je ne pense pas qu'il s'agisse la version finale. De manière surprenante, [il y a] peu de différences."

La meilleure journée des tests

En dehors de ces considérations expérimentales, le Champion du monde 2007 a parcouru 136 tours du Circuit de Barcelona-Catalunya en signant le meilleur temps en 1’22’’765, en gommes ultratendres. De quoi être raisonnablement satisfait même s'il reste du travail à effectuer et qu'il se refuse à toute prédiction.

"C'était assez correct, de bien des manières, parce que j'ai fait un temps plus rapide et j'ai fait beaucoup de tours. C'est l'un des meilleurs jours que j'ai eus au cours de ces tests, aucun problème. C'était bien de pouvoir faire une simulation de course sans soucis, sauf un arrêt à cause d'un drapeau rouge."

"Le feeling était bon ; évidemment nous ne savons pas les conditions dans lesquelles nos adversaires roulent, mais le feeling avec la voiture était bon. Sur le premier train de pneus, j'ai dû abandonner la simulation de course à cause d'un drapeau rouge et, globalement, les conditions de piste n'étaient pas au mieux à ce moment-là."

"J'ai terminé mon programme de tests, et nous avons fait ce que nous pouvions. Nous sommes très satisfaits du travail effectué, nous savons qu'il y en a encore à faire, mais nous verrons à Melbourne. Comme je l'ai dit, ça ne m'intéresse pas de faire des pronostics sur ce qui se passera en Australie, attendez un peu et nous verrons quels résultats nous pouvons avoir."

partages
commentaires
Hamilton impatient de piloter la Mercedes "sur le fil du rasoir"

Article précédent

Hamilton impatient de piloter la Mercedes "sur le fil du rasoir"

Article suivant

Satisfait de la fiabilité, Alonso attend de voir pour la performance

Satisfait de la fiabilité, Alonso attend de voir pour la performance
Charger les commentaires
Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021