Räikkönen a désormais de "meilleures" chances de titre

partages
commentaires
Räikkönen a désormais de "meilleures" chances de titre
Par :
5 juil. 2018 à 16:30

Alors que l'on approche de la mi-saison en cette campagne 2018 de Formule 1, Kimi Räikkönen croit encore au titre mondial.

Kimi Raikkonen, Ferrari avec son entraîneur Mark Arnall
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Kimi Raikkonen, Ferrari
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09, Max Verstappen, Red Bull Racing RB14, Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H, Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18, Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Kimi Raikkonen, Ferrari lors de la conférence de presse
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H sur la grille
Kimi Raikkonen, Ferrari sur le podium
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H, arrive sur la grille
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14, lutte avec Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H

Lors d'un Grand Prix d'Autriche marqué par l'abandon des deux Mercedes, Kimi Räikkönen est parvenu à réduire son retard sur la tête du championnat de 62 à 45 longueurs, grâce à sa deuxième place au Red Bull Ring. Il devançait à l'arrivée son coéquipier Sebastian Vettel, certes bien aidé par la pénalité sur la grille subie par ce dernier.

Toujours est-il que le Champion du monde 2007 attend sa première victoire depuis le Grand Prix d'Australie 2013, puisqu'il vient d'enregistrer son 26e podium consécutif sans succès, un résultat qui lui donne cependant du baume au cœur pour la suite de l'année.

Interrogé au sujet de ses chances de titre, Räikkönen indique : "Elles sont meilleures qu'il y a quelques courses, c'est certain. Nous avons eu deux abandons [à Bahreïn à cause d'une roue mal serrée et à Barcelone suite à un problème de turbo, ndlr], ce qui ne m'a vraiment pas aidé, ni moi ni l'équipe, mais ça fait partie du jeu, malheureusement. À part ça, je pense que nous avons fait du travail très solide, même si ça peut toujours être mieux."

"Nous devons nous assurer que ces choses-là ne se reproduisent pas, car on ne peut pas s'attendre à ce que tout le monde connaisse de telles journées", poursuit celui qui a fait ses débuts en Formule 1 en 2001, à une époque où la fiabilité des monoplaces de la catégorie reine était bien plus incertaine. "Peut-être qu'il y a dix ans c'était plus probable que toutes les voitures abandonnent à un moment ou à un autre, mais on a vu ces dernières années que c'était généralement très peu probable. Ça arrive parfois, mais je ne peux pas compter sur le fait que parce que ça m'est arrivé, ça arrivera à d'autres. Ça ne fonctionne plus comme ça."

part ça, ce n'est pas trop mal et nous allons essayer de continuer comme ça et de faire de notre mieux dans l'espoir de continuer à marquer de gros points."

Pas de consignes... pour l'instant !

Räikkönen est également revenu sur l'absence de consignes d'équipe en Autriche, puisque son chef de file Sebastian Vettel revenait sur ses talons en fin de course. Pouvoir marquer trois points de plus n'aurait pas été du luxe pour le quadruple Champion du monde, qui est au coude-à-coude avec Lewis Hamilton en tête du classement général.

Lorsqu'il lui est demandé s'il est surpris qu'il ne lui ait pas été demandé de laisser passer son coéquipier, le Finlandais répond : "Non. Nous avons toujours dit que nous avions des règles très claires que nous respectons – depuis que je fais partie de cette équipe. Nous savons ce qui se passera et à quel moment, et quand ce sera le cas, ce sera très normal pour nous. C'est vous tous [les journalistes] qui montez ça en épingle. Cela va forcément se produire à un moment ou à un autre, et c'est plus que justifié. Le temps n'est toutefois pas venu." N'est-ce donc que partie remise ?

Article suivant
Force India a enfin ses évolutions

Article précédent

Force India a enfin ses évolutions

Article suivant

Photos - Jeudi à Silverstone

Photos - Jeudi à Silverstone
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Benjamin Vinel
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu