Räikkönen : La position d'Alfa Romeo est "une énigme"

Le Champion du monde 2007 se garde de faire la moindre prédiction quant à la situation de sa nouvelle écurie dans la hiérarchie 2019.

Räikkönen : La position d'Alfa Romeo est "une énigme"

Tous les signaux envoyés par les deux semaines d'essais hivernaux à Barcelone laissent présager d'un milieu de grille particulièrement resserré en 2019. Et ce n'est pas Kimi Räikkönen qui dira le contraire, alors qu'il a rejoint cet hiver l'équipe Alfa Romeo Racing après n'avoir pas été prolongé chez Ferrari.

L'écurie exploitée par Sauber, après une belle remontée l'an passé, semble clairement appartenir à ce milieu de peloton très dense, mais son Champion du monde avoue ne pas avoir la moindre idée précise de sa place dans la hiérarchie avant Melbourne.

"C'est une grande énigme", reconnaît le Finlandais. "Nous allons donner le meilleur de nous-mêmes et voir où nous serons lors du premier Grand Prix, puis on travaillera à partir de là. Nous ne sommes pas à 100% là où nous voulons être, mais si vous posez la question à n'importe qui d'autre, la réponse sera probablement la même."

Lire aussi :

La C38 paraît être une monoplace bien née, ayant fait l'objet de choix de design parfois agressifs, notamment au niveau de l'aileron avant. Néanmoins, Räikkönen estime manquer de réponses quant à son potentiel.

"Je ne crois pas que nous en sommes exactement là où nous le voudrions", insiste-t-il. "Les conditions sont toujours différentes lors des week-ends de Grand Prix [par rapport aux essais], à cause du temps frais, et nous n'avons pas vraiment attaquer pour faire le meilleur temps. Nous avons testé différent pneus et il y a des choses à apprendre sur ce point. C'était un peu compliqué de faire un chrono avec les gommes les plus tendres. Nous utiliserons ce que nous avons appris, nous l'analyserons et nous verrons ce que la chaleur changera, en Australie je l'espère."

Un autre univers

Kimi Raikkonen, Alfa Romeo Racing C38

En quittant Ferrari pour Alfa Romeo, Räikkönen a retrouvé l'écurie avec laquelle il avait débuté en Formule 1 en 2001, et même certaines personnes avec lesquelles il avait travaillé à l'époque. L'environnement n'a rien à voir avec ce qu'il a connu à Maranello, mais Iceman n'en fait pas une préoccupation et constate surtout la marge de croissance de la structure suisse.

"C'est une plus petite équipe, nous avons moins de ressources partout, mais je pense qu'ils ont fait du bon travail", assure-t-il. "C'est un package solide. Nous avons des choses à améliorer mais nous pouvons aller nous battre, voir ce qu'il en sera."

"Je ne sais pas si nous sommes cinquièmes ou dixièmes, je crois que ce sera plutôt serré en milieu de peloton. Si l'on fait du bon travail, on sera un peu mieux placés qu'en perdant une journée ou en faisant des erreurs. Nous ne pouvons que faire de notre mieux et voir ce qu'il en sera lors du premier Grand Prix."

partages
commentaires
Hamilton continue de bâtir son "rêve" de MotoGP
Article précédent

Hamilton continue de bâtir son "rêve" de MotoGP

Article suivant

Le circuit de Melbourne est prêt à faire des travaux

Le circuit de Melbourne est prêt à faire des travaux
Charger les commentaires
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021
Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda Prime

Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda

Max Verstappen trouve les pénalités moteur "illogiques", toutefois elles sont en vigueur depuis désormais quatre saisons et ont en grande partie été façonnées par les difficultés rencontrées par Honda au moment de son retour en F1. Retour sur l'évolution récente des sanctions concernant les unités de puissance.

Formule 1
20 nov. 2021
L'influence croissante de la F1 au Moyen-Orient Prime

L'influence croissante de la F1 au Moyen-Orient

L'expansion de la Formule 1 vers de nouveaux territoires n'a pas forcément été accueillie positivement, mais le Moyen-Orient et l'Afrique représentent de nouvelles régions importantes pour le sport automobile. Et les bienfaits commencent déjà à se faire ressentir.

Formule 1
19 nov. 2021