Räikkönen sanctionné après l'accrochage avec Vettel

Kimi Räikkönen a écopé d'une pénalité après avoir été jugé responsable de l'accrochage avec Sebastian Vettel dans les derniers instants du Grand Prix d'Autriche 2021 de F1. George Russell, pour un autre incident, a été innocenté.

En lutte pour la 11e place contre George Russell, Kimi Räikkönen a vu Sebastian Vettel le déborder par l'intérieur à la sortie du virage 4 et dans le virage 5. Cependant les deux hommes sont entrés en contact à haute vitesse, entraînant une perte de contrôle de leurs monoplaces ainsi qu'une sortie dans le bac à gravier et l'herbe longeant la piste à cet endroit. Par chance, ils n'ont pas tapé le rail délimitant le dégagement et ne sont pas revenus sur la piste.

Les deux anciens pilotes de la Scuderia Ferrari, très bon amis dans la vie et qui ont cohabité de 2015 à 2018 du côté de Maranello, ont été convoqués pour s'expliquer devant les commissaires. L'acte de convocation ne laissait pas vraiment de place au doute sur l'orientation des débats, puisque la responsabilité du pilote Alfa Romeo, qui était derrière Vettel au moment de l'incident et avait semblé être l'auteur du décalage décisif, était déjà "présumée".

Lire aussi :

La décision tombée ce dimanche soir le confirme : le Finlandais écope d'un drive through qui, converti en temps, revient à ajouter 20 secondes à son temps total de course. Classé 16e, le Champion du monde 2007 ne perd aucune position dans l'affaire. Il voit aussi deux points de pénalité s'ajouter à sa Super Licence, ce qui porte son total sur les 12 derniers mois à 6 points.

La justification des commissaires est particulièrement laconique : "En sortant du virage 5, Räikkönen a fermé la porte à Vettel, ce qui a causé une collision faisant sortir les deux voitures de la piste."

George Russell, qui faisait l'objet de son côté d'une enquête pour avoir été soupçonné de s'être décalé au freinage dans sa défense face à Räikkönen quelques instants avant, a pour sa part été blanchi. "Les commissaires croient que Russell a maintenu le volant droit et a laissé la largeur d'une voiture à l'entrée du virage 4", peut-on lire sur la décision concernant le Britannique. "Les commissaires ont jugé le mouvement non dangereux ou erratique et ont accepté l'explication du pilote."

Après ces deux décisions, il reste encore à savoir le sort qui sera réservé aux huit autres pilotes qui étaient convoqués devant les commissaires, tous soupçonnés de ne pas avoir suffisamment ralenti sous les drapeaux jaunes provoqués par l'accrochage Vettel/Räikkönen. Il s'agissait de Carlos Sainz, Sergio Pérez, Daniel Ricciardo, Charles Leclerc, Pierre Gasly, Antonio Giovinazzi, Nicholas Latifi et Nikita Mazepin.

partages
commentaires
Les points échappent encore et toujours à Russell
Article précédent

Les points échappent encore et toujours à Russell

Article suivant

Mazepin et Latifi lourdement pénalisés, les 6 autres pilotes épargnés

Mazepin et Latifi lourdement pénalisés, les 6 autres pilotes épargnés
Charger les commentaires
La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1 Prime

La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1

Trois ans après sa dernière victoire en Formule 1, à Austin, Kimi Räikkönen est désormais à quelques Grands Prix de mettre un terme à la plus longue carrière de l'Histoire. Son ami et ancien attaché de presse au sein de l'équipe de rallye Ice1 Racing, Anthony Peacock, explique pourquoi il laissera un vide tout en s'épanouissant dans une nouvelle vie.

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Formule 1
26 oct. 2021
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021