Räikkönen sans remords, Bottas tourne la page

Les deux pilotes, au cœur d'un accrochage à Sotchi, se sont retrouvés devant les médias à Austin ce jeudi.

Dix jours après leur accrochage à Sotchi, qui leur a coûté une chance de podium à l’un comme à l’autre, Kimi Räikkönen et Valtteri Bottas se sont retrouvés en conférence de presse à Austin. Les deux Finlandais ont campé sur leurs positions, mais ont surtout affiché leur volonté de passer à autre chose. 

Auteur d’une tentative de dépassement osée pour essayer d’accrocher le podium en Russie, Räikkönen avait causé l’abandon du pilote Williams. Pénalisé de 30 secondes à l’issue de la course, il assure qu’il tenterait de nouveau sa chance si pareille situation se présentait de nouveau. 

"Rien n'a changé, il y a eu des discussions et on m'a pénalisé mais je le referai demain, ça ne change pas", a martelé Räikkönen. "Nous nous sommes accrochés malheureusement, nous y avons perdu tous les deux, mais c'est la vie, c'est la course. Je ne me sens pas mal, si quelqu'un se sent mal ça ne me pose pas de problème. Mais je le ferai à nouveau la prochaine fois, et je verrai si ça se passe mieux."

"Une fois qu'il a décidé d'aller par là, j'ai essayé de l'éviter, mais qu'est-ce que j'y peux? Peut-être qu'il ne m'a pas vu, j'ai essayé de ralentir, et s'il n'y a pas de place, il n'y a pas de place. C'est malheureux, mais c'est la course. Parfois on est pénalisé, parfois non. Je suis sûr que les gens préfèrent ça que si on se suivait les uns les autres."

Deux dépassements différents

Certain de son bon droit, Bottas a lui aussi maintenu sa position. Mais le pilote Williams ne fait pas cas des évènements passés et préfère se tourner définitivement vers le week-end américain qui l’attend. 

"Pour moi c'est pareil", a-t-il répondu quant à l’incident de Sotchi. "C’était un bon week-end jusqu'au dernier tour. C'est décevant de perdre les points. Ma position n'a pas changé, je ne ferais rien de différent. Maintenant, c'est de l’histoire ancienne, et je suis complètement prêt à tourner la page."

Pour conclure, Bottas a estimé que la deuxième manoeuvre de Räikkönen en Russie n’avait rien à voir avec son premier dépassement, réussi celui-là, en début de course : "De mon point de vue, le premier dépassement était très différent, il était bien plus clair qu'il pouvait y parvenir. En tant que pilote, je n'ai pas laissé la porte ouverte deux fois. C'étaient deux situations très différentes, comme nous l'avons vu."

 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen , Valtteri Bottas
Équipes Williams , Ferrari
Type d'article Actualités
Tags accrochage, déclaration