Räikkönen veut faire mieux en qualifications

Alors que Sebastian Vettel a réalisé un début de saison époustouflant, donnant du fil à retordre aux Mercedes avec ses trois podiums dont une victoire, son coéquipier Kimi Räikkönen a connu quatre premières courses plus compliquées, mais a signé un beau résultat à Bahreïn avec la deuxième place.

Les progrès se sont également vus en qualifications, puisque Räikkönen a signé le quatrième chrono de la séance, également son meilleur résultat de l'année. Cependant, le Finlandais préfère garder la tête sur les épaules à l'abord du Grand Prix d'Espagne.

"C'est agréable d'obtenir un meilleur résultat mais cela ne change pas notre façon de travailler", commente-t-il. "Nous avons une très bonne équipe et nous sommes dans une bonne position, mais nous pouvons toujours nous améliorer".

Comme la plupart des équipes, Ferrari va aborder le Grand Prix d'Espagne avec une monoplace améliorée, mais Räikkönen demeure sceptique quant à l'impact de ces nouveautés. "Nous avons des évolutions, mais les autres en auront sûrement aussi, donc nous verrons ce qui se passe".

"Nous avons des évolutions pour améliorer la voiture, ce sont des choses spécifiques. Il y a eu beaucoup de travail. Espérons que cela nous permette d'améliorer notre position".

Penser aux deux championnats

Comment le Champion du Monde 2007 explique-t-il les progrès de la Scuderia par rapport à 2014 ? "Ce sont les changements au sein de l'équipe et la nouvelle voiture, qui est bien meilleure. Nous travaillons beaucoup mieux en tant qu'équipe".

"L'équipe a deux voitures. Certes, nous nous battons pour le championnat des pilotes en tant que pilotes, mais l'équipe veut remporter le championnat des constructeurs. Nous devons être capables de nous battre pour cela".

Quant à la hiérarchie 2015, selon Räikkönen, Mercedes conserve l'avantage malgré la menace que représente Ferrari pour les Flèches d'Argent depuis le début de la saison. Selon le Finlandais, c'est le package entier que représente la W06 qui est meilleur.

"Dans notre esprit, nous sommes toujours derrière eux, mais nous continuons à travailler. Le moteur est une des choses que nous voulons améliorer, mais aussi le châssis et l'aérodynamique, c'est un package entier".

Quoi qu'il en soit, à Barcelone, la clé sera de ne pas pécher en qualifications, afin de ne pas démarrer la course avec un gros handicap sur Mercedes. "Ce qui aiderait, ce serait de bien se qualifier et d'être à l'avant", confirme Räikkönen.

Inside GP : Votre présentation vidéo du GP d'Espagne

A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités
Tags barcelone, déclaration, ferrari, mercedes