Räikkönen demande une modification des drapeaux bleus

Kimi Räikkönen appelle à une modification de la règle des drapeaux bleus en Formule 1. Le Finlandais s'était retrouvé dans le trafic suite à son arrêt au stand à Monaco, perdant un temps crucial dans sa défaite face à Sebastian Vettel.

Selon le Code Sportif International, les pilotes doivent "laisser passer le pilote plus rapide à la première opportunité" après que le voyant bleu sur leur volant s'est illuminé.

Les pilotes reçoivent une première notification lorsque l'écart est de trois secondes. À ce moment-là, selon la FIA, "l'équipe du pilote plus lent devrait avertir son pilote qu'il va bientôt se faire prendre un tour et que laisser passer la voiture plus rapide devrait être considéré comme une priorité".

L'an dernier, la FIA a modifié le delta de temps qui déclenche automatiquement le voyant bleu, les panneaux lumineux en bord de piste et les messages sur le live timing : il est désormais d'une seconde au lieu d'une seconde et demie.

Une pénalité peut être infligée si un pilote passe à côté de plus de dix postes de commissaires (et donc dix panneaux lumineux) sans laisser passer son concurrent.

Même si la réduction du delta a bien fonctionné en 2016, certains pilotes ont fait savoir que c'était devenu plus problématique cette saison en raison des difficultés inhérentes au fait de suivre d'autres voitures avec le package aérodynamique actuel. Selon eux, il est plus difficile de se hisser à moins d'une seconde de la voiture qui les précède pour obliger celle-ci à s'écarter, et cela use leurs gommes davantage.

Les commissaires agitent le drapeau bleu

Discussions à Montréal

Le sujet a été abordé lors du briefing des pilotes ce vendredi à Montréal, où Kimi Räikkönen a demandé à Charlie Whiting, directeur de course, pourquoi les leaders devaient faire la course avec les retardataires. Whiting a toutefois répondu que le delta n'allait pas être modifié et aurait ajouté que les pilotes ne semblent pas avoir de problèmes à utiliser leurs pneus quand ils se battent face à la voiture qui les précède.

Un autre sujet a été discuté lors du briefing : la question des pilotes qui vont très lentement à l'approche du dernier virage de Montréal, pour tenter de laisser un écart se creuser avec la voiture qui les précède avant d'entamer leur tour lancé. Carlos Sainz a reçu une réprimande pour avoir ralenti sans se rendre compte que Kevin Magnussen, qui était derrière, était sur un tour lancé.

Une suggestion, notamment évoquée par Lewis Hamilton, est que les pilotes créent cet écart plus tôt et restent à fond à partir de la ligne DRS, qui est située au tiers de la ligne droite.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP du Canada
Circuit Circuit Gilles-Villeneuve
Type d'article Actualités