La raison des six tours de Safety Car après l'abandon de Bottas

L'abandon de Valtteri Bottas a causé l'entrée en piste de la voiture de sécurité, mais celle-ci est finalement restée en piste pendant six tours. Le directeur de course de la FIA, Michael Masi, en explique les raisons.

La raison des six tours de Safety Car après l'abandon de Bottas

Après que la Mercedes W10 de Valtteri Bottas s'est immobilisée en panne à la fin du premier secteur du circuit d'Interlagos, la direction de course a d'abord agité un double drapeau jaune. Malheureusement, la monoplace s'est retrouvée coincée sur une bosse et il a fallu faire intervenir une grue, ce qui a poussé Michael Masi à faire intervenir la voiture de sécurité.

"Valtteri a fait un travail fantastique en s'arrêtant à cet endroit", explique Masi. "Ils essayaient de pousser la voiture derrière le rail, c'est pour cela qu'on a décidé d'agiter un double drapeau jaune, car nous avions les commissaires sur place. C'était hors de la piste, ils essayaient de pousser la voiture, mais elle était coincée sur la bosse. Donc on a dû déployer un grue pour la déplacer. Et pour moi, dès qu'on sort une grue, il faut la voiture de sécurité."

Lire aussi :

Mais le directeur de course assure qu'il n'y avait aucun problème avec la condition de la voiture, ou le fait qu'elle soit au point mort, qui aurait pu empêcher de la déplacer : "Les commissaires ont dit qu'elle était coincée sur la bosse et n'ont rien ajouté. Et dès que l'on doit utiliser la grue, ça change la donne. Le fait qu'elle soit hors piste était la raison pour laquelle j'ai décidé d'utiliser un double drapeau jaune au départ."

Une fois la voiture évacuée, une opération effectuée en quelques dizaines de seconde, le Safety Car est resté en piste pendant six tours, et Masi précise que c'est la procédure de remise dans le tour de tous les pilotes qui a obligé une neutralisation aussi longue, pour éviter qu'ils ne perturbent la relance des leaders.

"Les cinq meilleures voitures étaient les seules dans le même tour", rappelle-t-il. "La première chose a été de ramener le leader derrière la voiture de sécurité, ce qui a pris un peu plus longtemps du fait des positions en piste, puis avoir la liste de toutes les voitures. Le principal était de s'occuper de l'incident. Et faire reprendre le tour aux autres voitures est un scénario secondaire."

partages
commentaires
Red Bull bat (encore) le record de l'arrêt le plus rapide !
Article précédent

Red Bull bat (encore) le record de l'arrêt le plus rapide !

Article suivant

Red Bull a récompensé sa stratège Hannah Schmitz avec un podium

Red Bull a récompensé sa stratège Hannah Schmitz avec un podium
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021