Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
EL1 dans
10 jours
14 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
31 jours
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
45 jours

Red Bull roulait à Spa avec un moteur d'avant le GP de France

partages
commentaires
Red Bull roulait à Spa avec un moteur d'avant le GP de France
Par :
2 sept. 2019 à 13:30

Malgré l'introduction d'une évolution moteur par Honda en marge du Grand Prix de Belgique, Red Bull a utilisé un bloc dont la spécification datait d'avant le Grand Prix de France.

Si Honda avait apporté sa troisième évolution moteur de la saison à Spa-Francorchamps, et si celle-ci avait été installée dans la Red Bull d'Alexander Albon et la Toro Rosso de Daniil Kvyat lors des essais libres, elle n'a en fait pas été utilisée par le Thaïlandais en qualifications et en course. Cette Spec 4 a été retirée au profit d'une ancienne version, afin de la préserver pour la suite de la saison, principalement avec Monza en ligne de mire. Cette opération a toutefois permis de solder les pénalités pour les deux pilotes, dont le stock de composants moteur est ainsi renouvelé. 

Kvyat a bouclé l'intégralité du week-end avec le nouveau moteur, mais ça n'a pas été le cas d'Albon. En réalité, Red Bull Racing a fait le choix de revenir à la Spec 2 du bloc Honda, soit celle qui était en vigueur avant le Grand Prix de France, et ce pour ses deux pilotes puisque Max Verstappen était également équipé de cette ancienne mouture. Un cas de figure qui n'était vraisemblablement pas prévu de la sorte, mais qui a été provoqué par les ennuis répétés rencontrés par le Néerlandais lors des essais libres. 

Lire aussi :

"Nous ne pouvions pas faire tourner le moteur avec autant d'agressivité et de modes de performance qu'auparavant", justifie Christian Horner en précisant que l'unité de puissance de Verstappen avait souffert après avoir été fortement sollicitée à Budapest pour tenter d'aller chercher la victoire. "C'est juste dû au kilométrage du moteur et à la manière dont il est sollicité, ça n'a rien à voir avec des paramètres externes." Honda prévoit d'enquêter sur les problèmes rencontrés par Verstappen mais ne souhaite pas entrer dans les détails. "C'est peut-être l'état du moteur ou la calibration", précise seulement Toyoharu Tanabe, directeur technique de Honda F1. "Ce n'est pas seulement un problème lié à l'usure."

En fin de semaine à Monza, les deux pilotes Red Bull utiliseront probablement la Spec 4. Albon a payé la pénalité liée à ce bloc à Spa-Francorchamps, tandis que Verstappen serait renvoyé en fond de grille pour la première fois cette saison. Deux semaines plus tard, les RB15 seraient ainsi dotées d'un moteur avec un faible kilométrage pour tenter de jouer la victoire à Singapour, un tracé attendu par l'écurie de Milton Keynes compte tenu de ses caractéristiques. 

L'aileron arrière de Max Verstappen, Red Bull Racing RB15

Article suivant
Wolff sait désormais "ce que ressentait Red Bull en 2014"

Article précédent

Wolff sait désormais "ce que ressentait Red Bull en 2014"

Article suivant

Vettel assume avoir joué le rôle de "barrage"

Vettel assume avoir joué le rôle de "barrage"
Charger les commentaires