Le paddock F1 sous le choc de la disparition de Charlie Whiting

Abasourdi à Melbourne par la nouvelle du décès de Charlie Whiting, son directeur de course emblématique depuis 1997, le paddock de la Formule 1 cherche ses mots pour rendre hommage à une de ses figures majeures.

Le paddock F1 sous le choc de la disparition de Charlie Whiting

Lire aussi :

Jean Todt (président de la FIA) : "Charlie Whiting était un grand directeur de course, un personnage central et inimitable de la Formule 1, qui incarnait l'éthique et l'esprit fantastique de ce sport. Avec Charlie, la Formule 1 perd un fidèle compagnon et un ambassadeur charismatique. Toutes mes pensées, celles de la FIA et de toute la communauté du sport automobile vont à sa famille, à ses amis et aux passionnés de Formule 1."

Ross Brawn (directeur général Motorsports de la F1) : "Je connais Charlie en sport automobile depuis toujours. Nous avons travaillé ensemble comme mécaniciens, nous sommes devenus amis et nous avons passé énormément de temps ensemble sur les circuits du monde entier. J'ai ressenti une immense tristesse lorsque j'ai appris la terrible nouvelle. Je suis dévasté. C'est une énorme perte, non seulement à titre personnel, mais pour toute la famille de la Formule 1, la FIA et le sport automobile. Toutes nos pensées vont vers sa famille."

GPDA : "Charlie était un véritable pilier des sports mécaniques. Un brillant mécanicien, ayant travaillé pour l'équipe Brabham de Bernie Ecclestone lorsqu'elle était à son apogée dans les années 80, ayant joué un rôle crucial dans les succès de Nelson Piquet au championnat en 1981 et 1983, il avait rejoint la FIA en 1988 et, au cours de ces 31 dernières années, il avait développé, construit, géré et perfectionné les opérations techniques de l'instance dirigeante afin d'en faire le modèle qu'elle est aujourd'hui grâce à sa sécurité optimale et à sa fluidité opérationnelle. Réussir cela requérait non seulement de grandes compétences, mais aussi une réelle passion, et Charlie avait de la passion et des compétences à revendre. Vraiment, il est et restera la référence de ce point de vue et son héritage perdurera toujours. Mais, plus important encore, malgré son ancienneté et les responsabilités de son rôle, il était aussi un ami pour beaucoup d'entre nous, nous l'admirions et lui faisions tous confiance. Il va nous manquer profondément. Il est parti trop tôt, mais son sport et les personnes qui y travaillent se souviendront de lui et lui seront reconnaissants à jamais."

Lire aussi :

Christian Horner (directeur de Red Bull Racing) : "Je suis profondément attristé d'apprendre la terrible nouvelle du décès de Charlie Whiting la nuit dernière. Charlie a joué un rôle clé dans ce sport et en tant que directeur de course il a été l'arbitre, la voix de la raison, pendant de nombreuses années. C'était un homme avec une grande intégrité, qui a endossé un rôle difficile mais de manière équilibrée. Au fond de son cœur, c'était un 'racer', ses racines remontant à l'époque Hesketh et aux premiers jours de Brabham. Au nom de tout le monde chez Aston Martin Red Bull Racing, nous adressons nos sincères condoléances à sa famille et à ses amis. Charlie était un grand homme, qui manquera à tout le paddock de la Formule 1 et à toute la communauté du sport automobile."

Toto Wolff (directeur de Mercedes Motorsport) : "J'étais choqué et triste lorsque j'ai appris le décès de Charlie. C'était un pilier de notre famille F1, équilibré dans on approche, subtil dans sa compréhension et toujours avec l'intérêt de la Formule 1 comme priorité à l'esprit. C'était un ambassadeur fantastique pour notre sport, un véritable gardien de ses meilleurs intérêts. Nous tous qui avons eu la chance de le connaître, son sourire et son humour vont nous manquer. Au nom de toute la famille Mercedes, j'adresse mes plus sincères condoléances à sa famille et à ses amis."

Toyoharu Tanabe (directeur de Honda F1) : "Je veux exprimer notre profonde tristesse après avoir appris le décès de Charlie. C'est dur de croire qu'il ne sera pas avec nous ce week-end, alors qu'il faisait partie intégrante de la F1 depuis des décennies. Il a joué son rôle de manière appliquée et juste, et il aimait vraiment la course. Sa mort est une grande perte pour ce sport, auquel il a apporté une contribution importante. Il nous manquera sur le plan personnel et professionnel et, au nom de tout le monde chez Honda, je présente nos condoléances à toute sa famille et ses amis."

Günther Steiner (directeur de Haas F1 Team) : "C'est un moment très triste. J'étais très ému quand j'ai appris ça ce matin. J'ai cru que ce n'était pas vrai. J'ai passé un long moment avec lui à Barcelone, une bonne discussion. Charly était très important pour la F1. Nous le connaissions tous, il était toujours poli. Il n'a jamais rien eu de mal à dire, ce qui est incroyable pour quelqu'un avec un tel métier. Toutes mes condoléances à sa famille, car il était trop jeune pour partir. C'était un ami de Haas, un ami personnel. Je dirais que sans l'aide de Charlie au début, il y a cinq ans, pour nous conseiller et faire les choses au mieux, nous ne serions pas là. J'ai énormément de respect pour ce qu'il a fait. On réalisé à quel point ça peut vite s'arrêter. Jusqu'à ce que ça arrive, on croit que ce ne sera jamais le cas. Il était là hier, de bonne humeur, et aujourd'hui il n'est plus avec nous. Nous devons nous souvenir de lui comme de l'un de ceux qui ont fait de la F1 ce qu'elle est aujourd'hui. Nous ne devons jamais oublier que nous pouvons être ici, passer un bon moment et vivre cette vie grâce à des gens comme Charlie."

Mattia Binotto (directeur de la Scuderia Ferrari) : "Charlie était un vrai professionnel, extrêmement connaisseur, mais plus que ça, c'était une personne merveilleuse, qui traitait toujours tout le monde avec respect. Expert éclairé et infatigable du sport automobile, il a aidé la F1 à devenir meilleure et plus sûre. C'était un pilier de la Formule 1. Notre sport perd beaucoup, et nous avons perdu un ami. Il nous manquera énormément."

Dieter Gass (patron de Audi Motorsport) : "Cela a été profondément choquant aujourd'hui d'apprendre le décès de Charlie Whiting. Lorsque l'on m'a demandé ces dernières années si la Formule 1 me manquait, j'ai souvent répondu que Charlie Whiting me manquait. Je l'ai toujours tenu en haute estime. Il laisse un énorme vide dans les sports mécaniques. Ce que Charlie Whiting a fait pour la Formule 1 et le sport auto est immense et ne peut se résumer en quelques mots. Il va me manquer en tant qu'expert et en tant que personne. Mes pensées sont avec sa famille et ses amis."

Pierre Fillon (président de l’Automobile Club de l’Ouest) : "Nous sommes profondément peinés et affectés par le décès de Charlie Whiting. Il a bien sûr œuvré en F1, assumé de nombreuses décisions et réalisations. Il a surtout été aussi un passionné de sport automobile, avec en priorité absolue, la sécurité de tous, pilotes, commissaires, spectateurs, dans toutes les disciplines. Son apport dans ce domaine a été primordial. Au nom de l’ACO, je présente mes condoléances les plus attristées à la famille de Charlie Whiting et à ses proches."

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 
 

partages
commentaires
Charlie Whiting est décédé

Article précédent

Charlie Whiting est décédé

Article suivant

McLaren retire les logos BAT à Melbourne

McLaren retire les logos BAT à Melbourne
Charger les commentaires
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021