GP du Japon : ce qu'ont dit les pilotes

partages
commentaires
GP du Japon : ce qu'ont dit les pilotes
Par : Basile Davoine
8 oct. 2018 à 07:40

Découvrez toutes les réactions des pilotes au lendemain du Grand Prix du Japon.

Diapo
Liste

Vainqueur : Lewis Hamilton (Mercedes)

Vainqueur : Lewis Hamilton (Mercedes)
1/20

Photo de: Mark Sutton / Sutton Images

"J'ai adoré ! Je suis très content. Tout le week-end a été très solide de la part de l'équipe, c'est le doublé. Nous montrons notre force. C'est le meilleur circuit du monde, je ne sais pas pourquoi on n'en fait plus comme ça ! J'ai pris énormément de plaisir. J'ai pu gérer mes pneus comme je le voulais, gérer le rythme. Le bonheur que j'ai en moi est aussi fort que d'habitude."

"Je prends les courses l'une après l'autre. On ne sait pas comment va se passer le Grand Prix suivant, mais nous sommes de plus en plus forts. Austin nous convient généralement, j'ai hâte de piloter cette machine là-bas."

2e : Valtteri Bottas (Mercedes)

2e : Valtteri Bottas (Mercedes)
2/20

Photo de: Zak Mauger / LAT Images

"Hier [samedi], c'était le moment décisif en qualifications. Je sais ce qu'était mon travail aujourd'hui, c'était de finir la course deuxième. Pas de panique avec Max [Verstappen], ça avait l'air plus serré que ça ne l'était vraiment. J'avais des cloques, mais ce n'était pas vraiment source d'inquiétude. J'ai pu gérer ça, ainsi que le moteur. Nous avons de la chance que Ferrari ne soit pas l'équipe qui nous a menacés. Nous devons remporter ce titre, et je ne peux pas le faire, donc j'espère que Lewis [Hamilton] le gagnera aussi tôt que possible."

3e : Max Verstappen (Red Bull Racing)

3e : Max Verstappen (Red Bull Racing)
3/20

Photo de: Zak Mauger / LAT Images

"J'ai freiné un peu trop tard à la chicane, donc j'ai fait tout ce que je pouvais pour revenir en piste. Je pense l'avoir fait de façon sûre, parce que je n'allais pas à une vitesse démesurée, mais Kimi [Räikkönen] a pris la mauvaise trajectoire dans la chicane, il aurait pu attendre que je revienne en piste. Je les trouve vraiment ridicules, ces cinq secondes."

"Si j'ai une pénalité de cinq secondes pour ça, la prochaine fois, je ferai comme Valtteri et je couperai le virage. Je sais quoi faire, maintenant."

"La touchette avec Sebastian [Vettel]... dans ce virage, on ne peut pas dépasser. Je lui ai même laissé de la place. Mais il a sous-viré et m'a percuté. C'est dommage, mais je suis quand même content d'être sur le podium."

"C'est un virage où on ne peut pas dépasser. C'est similaire à la Chine cette année où j'ai commis l'erreur, j'étais bien plus rapide et j'aurais pu attendre le tour suivant. Nous avons tous les deux eu des dégâts, mais c'était un scénario similaire à la Chine, où j'ai été pénalisé."

"Nous n'avons pas vraiment eu de chance [de jouer la victoire], mais vu les dégâts que j'avais sur le fond plat, nous avons fait du bon travail pour prendre soin de la voiture jusqu'au drapeau à damier. La stratégie était délicate avec mes pneus supertendres, mais une fois que nous avons mis les tendres, ça marchait très bien. Malgré les dégâts, nous avions le rythme, donc je suis satisfait."

4e : Daniel Ricciardo (Red Bull Racing)

4e : Daniel Ricciardo (Red Bull Racing)
4/20

Photo de: Manuel Goria / Sutton Images

"Tout bien considéré, vu d'où je partais, je ne savais pas où j'allais pouvoir finir. Sur la grille, Helmut [Marko] m'a dit que quatrième, c'était sûrement optimiste ! Même lui pensait que c'était hors de portée. Remonter à la quatrième place, c'est donc très cool. Je suis content."

"Quand j'ai passé la sixième vitesse, j'ai senti une grosse hésitation, ça ne sonnait pas bien, le son était rauque. Mais ça ne m'est pas arrivé en permanence. Je voulais m'assurer de ne pas faire de dégâts."

"La première partie, en tendres, c'était fun. J'ai aimé ce relais. Nous avons couvert Kimi [Räikkönen] et obtenu la quatrième place. Je ne m'attendais pas à dépasser autant en piste, cela m'a donné le sourire."

5e : Kimi Räikkönen (Ferrari)

5e : Kimi Räikkönen (Ferrari)
5/20

Photo de: Mark Sutton / Sutton Images

"Il [Verstappen] est sorti large, est sorti de la piste. Je lui ai laissé de la place à l'intérieur au virage suivant, mais il m'a percuté et tassé hors piste. Les dégâts que j'avais à gauche étaient loin d'être idéaux, mais c'est impossible de dire où nous aurions fini sans ça."

6e : Sebastian Vettel (Ferrari)

6e : Sebastian Vettel (Ferrari)
6/20

Photo de: Glenn Dunbar / LAT Images

"Évidemment, j'attaquais pour passer mais je ne voulais pas désespérément dépasser. Je savais qu'il [Verstappen] avait une pénalité [de 5 secondes, pour avoir poussé Räikkönen hors piste en début de course, ndlr] mais je sentais aussi que nous étions plus rapides."

"Ensuite il [récupérait de l'énergie] dans cette ligne droite avec la batterie et je revenais. J'ai eu une bonne sortie. Évidemment, le Safety Car a aidé à être plus proche. Et puis il y avait la place, mais dès qu'il m'a vu, il a évidemment défendu, mais j'avais l'intérieur. Dès qu'il se rend compte que quelqu'un est proche de lui, il essaie, selon moi, de défendre là où il ne devrait plus défendre."

"Regardez avec Kimi : il sort de piste et revient, et si Kimi avait juste gardé sa ligne, ils se seraient accrochés. Mais ce n'est pas toujours à l'autre gars de céder. Nous courrons tous, la course est longue. Pour moi, il y avait l'ouverture, sinon je ne l'aurais pas fait."

"Je crois avoir remonté tout le peloton sans aucun problème, parfois il y avait moins de place que ça, parfois plus. C'est normal que ce soit parfois serré, mais je pense qu'il faut toujours laisser la place, et dans ce cas je n'avais nulle part où aller et nous nous sommes accrochés."

"Est-ce que vous lui demandez s'il devrait y réfléchir à deux fois avant de défendre ? Nous faisons la course, c'est la course, ne vous méprenez pas. Je ne regrette pas cette manœuvre. Évidemment, en voyant le résultat, je ferais les choses différemment, parce qu'avec le recul c'est toujours facile. Mais il y avait la place, sa batterie [récupérait de l'énergie], j'en déployais, j'avais économisé ma batterie, j'étais plus rapide, j'aurais pris le virage, j'étais à ses côtés et il ne m'a pas laissé assez de place et nous nous sommes touchés."

7e : Sergio Pérez (Racing Point Force India)

7e : Sergio Pérez (Racing Point Force India)
7/20

Photo de: Glenn Dunbar / LAT Images

"C'était un résultat parfait, le meilleur dont nous puissions rêver, meilleurs des autres. Nous partions neuvièmes et c'était un peu décevant, mais nous nous sommes bien rattrapés."

"Espérons que la prochaine course sera encore meilleure et que nous marquerons beaucoup de points. Je pense encore à la quatrième place du championnat, nous voulons gagner autant de places que possible."

8e : Romain Grosjean (Haas F1)

8e : Romain Grosjean (Haas F1)
8/20

Photo de: Jerry Andre / Sutton Images

"Une belle course ! On a eu plein de soucis techniques sur la voiture, dont le fait qu’elle n’allait absolument pas droit dans les lignes droites. Je me suis demandé si quelque chose n’avait pas cassé à l’arrière, avec la suspension qui bougeait."

"Ce problème technique, honnêtement, après trois tours, j’ai cru qu’on abandonnait. La voiture était vraiment compliquée à conduire donc je suis content d’avoir conservé Esteban [Ocon] derrière, de marquer des points. Mais ce n'est pas top que Renault en marque aussi et que l’on n’en marque pas autant qu’on doit. Le côté frustrant après, c’est que les mecs devant peuvent faire trois tête-à-queue et ils finissent toujours devant nous."

9e : Esteban Ocon (Racing Point Force India)

9e : Esteban Ocon (Racing Point Force India)
9/20

Photo de: Mark Sutton / Sutton Images

"On avait un beau rythme, c’est clair. On a eu une voiture compétitive tout le week-end, on a pris un bon départ. Je pense que l'on a récupéré le maximum de positions, mais bon, avec la vitesse qu'on a, ce n'est pas suffisant. Il faut vraiment que l'on arrive à mieux se qualifier, à ne pas faire d’erreur et à faire la course là où on doit la faire. Il est clair que je ne suis pas satisfait du week-end."

"C’est toujours top, toujours sympa ici à Suzuka quand on met les pneus neufs et que l’on sort des stands, ça double dans tous les sens. J’ai doublé cinq voitures en trois tours je crois, mais ça aurait été plus sympa si on avait fait ça devant les autres."

10e : Carlos Sainz (Renault)

10e : Carlos Sainz (Renault)
10/20

Photo de: Glenn Dunbar / LAT Images

"C’était très amusant et toute l’équipe a réalisé une course très positive. Nous avons pris un bon départ en dépassant quelques voitures pour être tout près du top dix et nous avons dû effectuer d’autres dépassements en piste. Ce point est la meilleure chose que nous pouvions espérer en partant treizièmes et il s’agit donc d’un excellent résultat. L’équipe a fait du superbe travail : la stratégie, l’arrêt aux stands... Tout a fonctionné. Nous savions que nous allions devoir nous battre ce week-end. C’est donc positif de marquer un point et nous devons maintenant nous appuyer là-dessus lors des quatre dernières courses."

11e : Pierre Gasly (Toro Rosso)

11e : Pierre Gasly (Toro Rosso)
11/20

Photo de: Glenn Dunbar / LAT Images

 "J’ai pris un bon départ, j’arrive à doubler Brendon [Hartley], il y a Vettel qui passe après dans le premier secteur, mais dans l’ensemble c’était bien, on a réussi à rester proche de Romain [Grosjean]."

"On n’a pas pu vraiment changer les réglages moteur comparé à hier, la FIA n’a pas voulu. C’était un peu plus compliqué en termes de puissance aujourd’hui."

"Je ne sais pas pourquoi nous avons fait durer le premier relais à ce point, quatre ou cinq voitures nous ont fait l'undercut. C'était assez difficile par la suite. Le premier relais était bien. Après, la stratégie, je pense qu’il faut qu’on regarde mais j’ai les deux Force India derrière moi et après mon arrêt au stand je suis derrière les Williams. La stratégie n’était pas vraiment bien. On a eu du cloquage rapidement. Je suis un peu déçu."

12e : Marcus Ericsson (Alfa Romeo Sauber)

12e : Marcus Ericsson (Alfa Romeo Sauber)
12/20

Photo de: Manuel Goria / Sutton Images

"Nous savions que ce serait une course difficile, mais si l'on prend notre 20e place au départ en compte, terminer 12e est un résultat qui peut être satisfaisant. Nous avions un bon rythme et la voiture était bonne. J'ai piloté avec le même train de pneus pendant la majorité de la course, ce qui demandait beaucoup de gestion de ma part. C'est un peu dommage de ne pas avoir débuté la course dans une meilleure position, car les points auraient été possibles. Cependant, c'était une journée positive et j'ai hâte d'être à Austin."

13e : Brendon Hartley (Toro Rosso)

13e : Brendon Hartley (Toro Rosso)
13/20

Photo de: Jerry Andre / Sutton Images

"De mon côté, au départ, j'avais vraiment peu de motricité hors de la trajectoire, et énormément de patinage. J'ai donc beaucoup fait surchauffer mes pneus pendant les cinq ou six premiers tours. Je souffrais vraiment avec la motricité. J'ai perdu trois ou quatre places avant le deuxième virage."

"Je n'ai pas l'impression que ma procédure de départ était mauvaise, il faut que je regarde ce qui s'est passé avec les ingénieurs. Mais ensuite les pneus ont énormément surchauffé à l'arrière. C'est tellement sensible que ça a vraiment affecté tout mon premier relais. Ils sont revenus ensuite et, à la fin du relais, les chronos commençaient à être un peu plus compétitifs. J'aurais pu rester en piste un peu plus longtemps, mais..."

"Lorsque nous nous sommes arrêtés, j'étais derrière les deux Williams. Il m'a fallu quelques tours pour doubler Lance Stroll. J'ai fait un bon dépassement sur Sirotkin, puis je me suis retrouvé coincé derrière Marcus Ericsson. J'avais beaucoup plus de rythme, mais avec les problèmes de motricité que j'avais, je ne pouvais pas doubler et j'ai commencé à souffrir de cloques sur le pneu. Je crois que l'autre voiture a eu le même problème."

"Nous avons été plutôt bons avec les pneus tout au long de l'année, et sur ce Grand Prix c'était l'inverse. Il faut que l'on comprenne ce qui s'est exactement passé aujourd'hui, mais nous sommes clairement déçus de ne pas avoir une seule voiture dans les points après des qualifications aussi prometteuses hier."

14e : Fernando Alonso (McLaren)

14e : Fernando Alonso (McLaren)
14/20

Photo de: Mark Sutton / Sutton Images

"Le premier tour était très bon, nous nous dépassions par l'intérieur et par l'extérieur dans les Esses. Aussi les derniers tours avec la Williams et Ericsson, c'était intéressant. Nous étions trop lents, mais c'était une course appréciable."

15e : Stoffel Vandoorne (McLaren)

15e : Stoffel Vandoorne (McLaren)
15/20

Photo de: Manuel Goria / Sutton Images

"C'était très dur de résister aux voitures plus rapides au début, mais au final, nous sommes parvenus à battre quelques voitures à la régulière grâce à notre gestion des pneus."

16e : Sergey Sirotkin (Williams)

16e : Sergey Sirotkin (Williams)
16/20

Photo de: Glenn Dunbar / LAT Images

"C'était une journée difficile. Nous avons dû modifier notre stratégie pour faire deux arrêts, ce qui aurait pu être la stratégie la plus rapide. Cependant, avec le trafic et tout ce qui s'est passé en piste, nous n'avons pas vraiment eu la chance de l'exploiter, donc c'était une course difficile. Nous avons pu éviter quelques événements en piste et gagner des places ici ou là, donc c'est bien sur ce plan, mais au final, nous n'avons pas terminé aussi haut que nous le voulions. Une course très difficile mais je pense que nous avons fait le maximum possible. Dans notre situation, personne ne pourrait faire mieux, alors je suis très fier des efforts réalisés par tout le monde."

17e : Lance Stroll (Williams)

17e : Lance Stroll (Williams)
17/20

Photo de: Mark Sutton / Sutton Images

"Avec Fernando [Alonso], j'étais à l'extérieur du 130R, je suis allé dans l'herbe puis je suis revenu dans la trajectoire. Il y a eu un contact puis il a tiré tout droit, et nous avons été pénalisés tous les deux. C'était typiquement un premier tour de course, avec des incidents dans la chaleur du moment. Je voulais juste lui dire que je ne l'ai pas poussé intentionnellement ou quoi que ce soit de ce genre."

Abandon : Charles Leclerc (Alfa Romeo Sauber)

Abandon : Charles Leclerc (Alfa Romeo Sauber)
18/20

Photo de: Glenn Dunbar / LAT Images

"En course, au départ je n’ai rien pu faire. J’ai pris un assez bon départ, mais après j’étais pris en sandwich avec Hartley qui n’était pas bien parti et une autre voiture qui m’a serré, donc j’ai dû freiner. Je me suis fait doubler par pas mal de voitures à ce moment-là."

"Ensuite, on a vu ce qui s’est passé avec Magnussen. Je ne comprends pas pourquoi il n’y a rien dans ces situations alors qu’on les a vues dans le passé, avec Verstappen à Spa avec Kimi [Räikkönen] je crois, une année [en 2016], où il avait fait exactement pareil, et il y avait eu une grosse polémique. Et là, ils ne font rien, donc je ne comprends pas trop. Je demanderai les explications, car si on peut faire ça, je le ferai moi aussi. Mais je trouve que c’est quand même très dangereux. Ça lui a ruiné sa course, et la mienne. Jugez vous-mêmes, je n’ai pas encore vu les images, mais depuis le cockpit, c’était très clair."

Abandon : Nico Hülkenberg (Renault)

Abandon : Nico Hülkenberg (Renault)
19/20

Photo de: Glenn Dunbar / LAT Images

"Aujourd’hui, nous avons essayé une stratégie différente en partant seizièmes avec les Médiums. Nous avons pu afficher un bon rythme par rapport à ceux qui étaient sur des gommes plus tendres, mais notre tâche était compliquée vu d’où nous nous élancions. Nous pensions pouvoir faire durer les Médiums un peu plus longtemps et c’était dommage de devoir abandonner. Quelque chose semblait étrange à l’arrière après notre arrêt. Même si je n’ai pas marqué de point, Carlos et l’équipe ont réalisé une superbe course. C’est un bon résultat, crucial dans l’optique du championnat. Nous savons qu’il nous reste beaucoup de travail jusqu’à la fin de la saison, mais nous continuons de nous battre."

Abandon : Kevin Magnussen (Haas F1)

Abandon : Kevin Magnussen (Haas F1)
20/20

Photo de: Mark Sutton / Sutton Images

"Eh bien, j'ai dépassé Charles [Leclerc] à l'extérieur dans le 130R, puis dans la dernière chicane il est resté tout près et a pris mon aspiration dans la grande ligne droite."

"Je suis allé vers la droite, je crois qu'il m'a suivi un peu, puis il est retourné vers la gauche et a crevé mon pneu arrière gauche, causant la crevaison. C'est malheureux, mais ça arrive parfois. Le pneu s'est délaminé et a déchiré tout le fond plat. Ça a endommagé l'aileron arrière, les conduits de frein, etc., et on a dû abandonner."

Prochain article Formule 1
Il y a 40 ans : la première victoire de Gilles Villeneuve, au Canada

Article précédent

Il y a 40 ans : la première victoire de Gilles Villeneuve, au Canada

Article suivant

Pourquoi Magnussen n'a pas été pénalisé à Suzuka

Pourquoi Magnussen n'a pas été pénalisé à Suzuka
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Japon
Catégorie Course
Lieu Suzuka
Auteur Basile Davoine
Type d'article Réactions