GP de Russie : ce qu'ont dit les pilotes

partages
commentaires
GP de Russie : ce qu'ont dit les pilotes
Par : Basile Davoine
1 oct. 2018 à 08:00

Retrouvez toutes les réactions au lendemain du Grand Prix de Russie, remporté à Sotchi par Lewis Hamilton.

Diapo
Liste

Vainqueur : Lewis Hamilton (Mercedes)

Vainqueur : Lewis Hamilton (Mercedes)
1/20

Photo de: Mark Sutton / Sutton Images

"Quand j'ai su qu'ils avaient dit ça à Valtteri... Ce n'est pas ce que je voulais. Je voulais juste qu'il accélère car Sebastian se rapprochait de moi. Le passer n'était pas un bon sentiment. J'attendais de savoir ce qui était prévu à la fin, et l'équipe m'a dit qu'elle voulait que ça se finisse comme ça. C'est dur de trouver les mots, nous avons dominé le week-end, l'équipe a fait du travail incroyable. Je n'ai jamais voulu gagner une course ainsi, de toute ma vie."

2e : Valtteri Bottas (Mercedes)

2e : Valtteri Bottas (Mercedes)
2/20

Photo de: Sam Bloxham / LAT Images

"C'est un bon résultat pour nous en tant qu'équipe, le maximum de points. Pour moi, c'est une course très difficile."

"Nous évaluons toujours tous les scénarios. Lewis se bat pour le championnat, et nous nous battons pour celui des constructeurs. Il y a toujours un plan, mais c'est toujours difficile de prédire ce qui va se passer. C'est comme ça."

"Franchement, j'ai déjà compris la situation. Si l'on se met à la place du directeur d'équipe, c'est Lewis qui se bat pour le titre, pas moi. Pour l'équipe, c'est mieux que Lewis gagne. Ce n'est pas idéal pour moi, c'est un fait. Mais je sais que j'étais censé gagner aujourd'hui. J'aurais pu gagner la course, à la régulière."

"Je suis prêt à jouer le jeu de l'équipe. Je me suis sacrifié pour l'équipe aujourd'hui, et je me sacrifierai pour l'équipe demain. Mais j'ai aussi hâte d'être à l'an prochain, pour repartir de zéro. Je reste confiant. Je sais qui était censé gagner ce week-end, c'est moi. Je suis le vainqueur, ce week-end. Je n'ai pas le trophée, mais peu importe. J'ai gagné."

3e : Sebastian Vettel (Ferrari)

3e : Sebastian Vettel (Ferrari)
3/20

Photo de: Zak Mauger / LAT Images

"On a vu qu'ils [Hamilton et Bottas] travaillaient très bien ensemble, nous n'avions nulle part où aller au départ. Nous les avons surpris avec un très bon tour de sortie des stands. Ensuite, Lewis était très proche. Je suis parvenu à le couvrir au virage 2, mais ensuite, je ne l'ai pas vu juste derrière moi dans la courbe à gauche et j'ai dû lui laisser de la place au freinage suivant, même si je ne le voulais pas. Nous avions un rythme similaire mais ne sommes pas parvenus à prendre l'avantage."

"Valtteri a ralenti, ce qui ne me dérangeait pas car je pensais pouvoir profiter du DRS. C'était quand même une bonne course, nous étions plus proches aujourd'hui, mais ce n'était pas le résultat que nous voulions."

"Il faut accepter la troisième place. C'était mieux qu'hier en termes de rythme. La voiture était bonne, au moins avons-nous tenté. Nous perdons des points, un week-end après l'autre. Niveau moteur, c'est fini pour les évolutions, car nous en sommes déjà au troisième. Nous espérons quand même faire des progrès sur les prochains circuits."

"Chaque année est différente. Chaque équipe aussi, même si je n'en ai connu que trois en Formule 1. Nous avons une très bonne équipe, et le potentiel est là. Malheureusement, ça ne s'est pas passé comme nous le voulions. Nous devons continuer de travailler dur. Qui sait ce qui va arriver lors des prochaines courses ?"

4e : Kimi Räikkönen (Ferrari)

4e : Kimi Räikkönen (Ferrari)
4/20

Photo de: Andy Hone / LAT Images

"Il ne s'est pas passé grand-chose dans ma course, la plupart du temps j'étais en solitaire. Malheureusement, c'est ce que nous nous attendions à vivre. Les sensations avec la voiture étaient plutôt bonnes. Nous avons souffert un peu à l'avant gauche avec le premier train de pneus, mais ensuite, en tendres, la voiture était agréable à piloter. Malheureusement, nous n'étions pas assez rapides en qualifications et en course c'était difficile de doubler."

5e : Max Verstappen (Red Bull Racing)

5e : Max Verstappen (Red Bull Racing)
5/20

Photo de: Manuel Goria / Sutton Images

"Je suis très satisfait. L'objectif a toujours été d'être cinquième, mais je suis ravi d'y être arrivé d'une telle manière. J'ai pris un bon départ, j'avais une bonne motricité. J'ai essayé de prendre l'aspiration. Il y avait beaucoup de poussière. Au virage 2, on ne sait pas ce qui va se passer à l'intérieur. Ensuite, on essaie de rester au milieu de la piste, car c'est très délicat avec le poids de la voiture."

"Nous avions un bon compromis au niveau de l'aileron arrière, et la voiture avait beaucoup d'adhérence au niveau des pneus arrière, donc c'était très bien. Mais je ne me souviens pas de tous mes dépassements !"

"Parce que nous partions du fond de grille, nous avons pu choisir nos pneus. Cela nous a donné la meilleure stratégie. Par conséquent, il est difficile de dire ce qui se serait passé si nous étions partis troisième ou cinquième."

6e : Daniel Ricciardo (Red Bull Racing)

6e : Daniel Ricciardo (Red Bull Racing)
6/20

Photo de: Glenn Dunbar / LAT Images

"J'imagine que le seul autre résultat réaliste, c'était de Max. J'ai perdu gros au premier tour. Je ne me rappelle pas ce qui s'est passé, je me souviens avoir pris l'aspiration d'une McLaren et avoir percuté des débris en me décalant. Le premier tour ne s'est pas très bien passé et j'ai cassé mon aileron avant. Cela a vraiment eu un impact sur ma course. Je ne pouvais pas éviter ces débris, je ne les ai pas vus avant de les heurter. Il faut que je regarde des replays pour voir s'il y a des choses que j'aurais pu mieux faire, ou si c'étaient juste les circonstances."

7e : Charles Leclerc (Alfa Romeo Sauber)

7e : Charles Leclerc (Alfa Romeo Sauber)
7/20

Photo de: Andrew Hone / LAT Images

"Honnêtement je pense que c’est beaucoup mieux [qu’à Bakou, où il avait terminé sixième] car c’est la première fois de la saison où on est les meilleurs du reste si on ne compte pas les top teams. C’est incroyable, on a vraiment fait une super course : la stratégie était parfaite, l’équilibre de la voiture était top."

"Je suis satisfait, je suis content de moi aujourd’hui ! Il faut rester les pieds sur terre. Comme je disais, on a arrêté le développement de la voiture depuis quelques courses maintenant, donc Sotchi est un circuit qui va plutôt bien pour notre voiture mais il faut faire attention car ce sera peut-être pas le cas pour les prochains circuits. Je pense qu’on a une voiture compétitive, mais savoir si un résultat comme celui-là restera possible pour les autres courses, c’est à voir."

8e : Kevin Magnussen (Haas F1)

8e : Kevin Magnussen (Haas F1)
8/20

Photo de: Manuel Goria / Sutton Images

"C'était une course dure. Nous n'avions pas assez de rythme, il nous en manquait un peu, alors je me suis retrouvé à défendre face aux Force India, dès le premier tour."

"Je crois que nous avons fait tout ce que nous pouvions. Leclerc était trop rapide pour nous. Il m'a doublé puis s'est échapper facilement. Alors maintenir les Force India derrière nous était le maximum possible. Le rythme que nous avions hier en qualifications était meilleur que celui en course aujourd'hui."

"Je suis maintenant impatient d'être à Suzuka. Je pense que nous serons costauds là-bas et c'est aussi un circuit où il est phénoménal de piloter. Je crois que nous avons tous hâte d'y être."

9e : Esteban Ocon (Racing Point Force India)

9e : Esteban Ocon (Racing Point Force India)
9/20

Photo de: Glenn Dunbar / LAT Images

"La neuvième place, c'est la troisième pour nous, donc ce n'est pas trop mal ! Mais nous avions le rythme pour faire mieux, au moins pour devancer la Haas. Nous avons essayé d'échanger nos places pour voir si l'un de nous pouvait passer devant, mais ça n'a pas fonctionné, nous devons analyser ça. Suzuka arrive, et je pense que nous serons très rapides à nouveau."

"On est restés coincés derrière la Haas toute la course. C’est un peu dommage, je n’ai pas réussi à dépasser au départ, je me suis fait doubler par Charles, je me suis fait un peu tasser par Kevin, et du coup on n’avait plus de vitesse mais on n’arrivait pas à en avoir assez pour dépasser. Et on est restés coincés derrière."

"On a essayé plein de choses. On a essayé de voir si un de nous réussissait à passer Kevin. Il faudra qu’on revoit les possibilités qu’on aurait pu avoir autrement. C’est sûr que l’objectif aujourd’hui était de le doubler, et on n’a pas réussi."

"Il faut revoir ça, mais ça aurait été très dur dans tous les cas. Je comprends le point de vue de l'équipe, qui voulait que nous tentions tous les deux. De toute façon, j'étais devant au départ. Quand Sergio était derrière moi, il ne pouvait pas se rapprocher de moi, et quand j'étais derrière, moi non plus. La course était déjà jouée."

10e : Sergio Pérez (Racing Point Force India)

10e : Sergio Pérez (Racing Point Force India)
10/20

Photo de: Simon Galloway / Sutton Images

"Nous avons dû nous suivre. L'équipe a tenté de maximiser la course en me donnant l'opportunité d'attaquer Magnussen, car nous pensions que j'étais un peu plus rapide. Cela n'a pas fonctionné. Nous avons fait de notre mieux."

"La Sauber est sortie de nulle part et nous a fait très mal aujourd'hui. Ils ont fait du très bon travail, c'est une grande surprise. Espérons être plus compétitifs à Suzuka."

11e : Romain Grosjean (Haas F1)

11e : Romain Grosjean (Haas F1)
11/20

Photo de: Andrew Hone / LAT Images

"Il y a les deux Red Bull qui partent derrière et qui se retrouvent très, très rapidement devant. Après, on a tous gardé nos positions."

"C’est vrai que depuis le début de week-end, je n’ai pas eu une vitesse de pointe extrêmement bonne, toujours deux ou trois dixièmes derrière Kevin. Ce n’est pas un circuit que j’apprécie particulièrement. Mais honnêtement, je pensais être dans les points, j’ai fait une bonne course, je me suis démené pour aller chercher Hülkenberg, pour l’attaquer, mais je me rends compte que l’on est 11e à ce moment-là donc c’est un peu dur."

"La Sauber était extrêmement rapide aujourd’hui, on l’a vu avec Ericsson, on l’a vu avec Leclerc. Les deux Force India sont bien en ce moment. Donc il n’y a pas grand-chose qui va mal, il manque deux ou trois petits dixièmes ! Et puis au bout de la course, ça fait que l'on est en dehors des points."

12e : Nico Hülkenberg (Renault)

12e : Nico Hülkenberg (Renault)
12/20

Photo de: Glenn Dunbar / LAT Images

"Malheureusement, nous n’avons pas réussi à tirer pleinement profit de notre stratégie. Nous avons connu une course propre, sans incident, et c’était positif d’être aussi longtemps en septième place même si nous n’avons pas pu la récupérer après notre arrêt. Nous avons tout tenté et nous avons plutôt bien exécuté cette stratégie alternative, mais cela n’a pas payé en fin de compte."

13e : Marcus Ericsson (Alfa Romeo Sauber)

13e : Marcus Ericsson (Alfa Romeo Sauber)
13/20

Photo de: Manuel Goria / Sutton Images

"C'était une course frustrante pour moi. La voiture était bonne, mais je me suis malheureusement retrouvé coincé derrière une voiture pendant la majorité de la course, et je ne pouvais pas passer. J'ai tout fait pour tenter de doubler, mais c'est une piste difficile pour y parvenir. Nous avons tenté de gagner en rythme avec un second arrêt pour passer les pneus ultratendres, mais ça n'a pas fonctionné. J'ai hâte d'être à nouveau dans la voiture à Suzuka, un de mes tracé favoris, et d'avoir la chance de signer un gros résultat là-bas."

14e : Fernando Alonso (McLaren)

14e : Fernando Alonso (McLaren)
14/20

Photo de: Andrew Hone / LAT Images

"C'était une course assez longue pour nous. Nous étions les seuls à avoir deux trains de pneus tendres et nous nous sommes arrêtés tôt pour tenter de faire l'undercut et forcer certains à faire de même, ce qui s'est en partie passé. Mais les pneus à bandes jaunes se sont comportés sans aucun problème pour faire toute la course, donc notre stratégie n'a pas fonctionné comme nous l'espérions."

"En matière de performance pure, nous ne pouvions vraiment pas faire mieux. Malheureusement, il n'y a pas eu d'abandons ou d'intervention de la voiture de sécurité, donc la 14e place est celle que nous méritons. Pas de points pour nous. Nous verrons au Japon, en espérant en marquer quelques-uns là-bas..."

15e : Lance Stroll (Williams)

15e : Lance Stroll (Williams)
15/20

Photo de: Sam Bloxham / LAT Images

"C'était plutôt mauvais au départ. Nous avions prévu d'aller plus loin dans le premier relais, mais les pneus étaient vraiment mauvais et nous savions que le pneu tendre pouvait tenir toute la course, donc nous sommes rentrés dès que possible. C'était une bonne course. Je chassais Alonso mais il était intelligent dans sa gestion du carburant dans le premier secteur, pour attaquer ensuite dans le dernier. Je pouvais juste me rapprocher un peu, mais pas assez pour avoir le DRS dans la ligne droite principale."

16e : Stoffel Vandoorne (McLaren)

16e : Stoffel Vandoorne (McLaren)
16/20

Photo de: Glenn Dunbar / LAT Images

"C'est plus ou moins ce que nous avions prévu au départ de la course. Il n'y a pas vraiment eu d'incidents, et pas beaucoup de dépassements pour nous. J'ai pris un peu de plaisir au début avec les deux pilotes Williams, puis avec Carlos [Sainz] à la fin, que j'ai réussi à doubler, mais à part ça, c'était une course en solitaire. Je crois que nous nous sommes arrêtés plus tard que ce qu'il fallait : j'ai perdu environ dix secondes en piste et c'était impossible de rattraper ce temps."

17e : Carlos Sainz (Renault)

17e : Carlos Sainz (Renault)
17/20

Photo de: Andrew Hone / LAT Images

"Je suis partagé sur le départ. J’ai pris un bon envol avec les pneus tendres et j’ai dépassé quelques monoplaces en hypertendres. J’ai toutefois été touché par une Williams au deuxième virage. Même si je n’ai pas ressenti grand-chose sur le moment, le fond plat et le côté de ma voiture étaient détruits. Cela m’a vraiment compliqué la tâche. Je suis resté en piste pour essayer d’aider l’équipe dans sa stratégie et de retenir nos adversaires le plus longtemps possible, mais les points étaient hors d’atteinte aujourd’hui. J’ai pu voir à quel point les dégâts étaient sérieux quand j’ai quitté le volant après la course. Cela expliquait clairement pourquoi elle était presque impossible à piloter. Il est désormais temps de préparer le Japon !"

18e : Sergey Sirotkin (Williams)

18e : Sergey Sirotkin (Williams)
18/20

Photo de: Andrew Hone / LAT Images

"C'était une course très pénible, la plus pénible de l'année. Je crois que nous aurions pu marquer des points dans ce Grands Prix, compte tenu de là où nous étions placés et de notre rythme. Mais au départ, tout s'est mal passé pour nous. Nous étions à chaque fois dans la pire situation possible en piste, avec le pire trafic possible. Je crois que nous avions bien géré certaines choses, mais malgré ça, toute la course a tourné contre nous et c'était très pénible pour moi."

Abandon : Pierre Gasly (Toro Rosso)

Abandon : Pierre Gasly (Toro Rosso)
19/20

Photo de: Andy Hone / LAT Images

"Je crois que Daniel [Ricciardo] a perdu un morceau de carbone, et je n'ai eu que cinq dixièmes de seconde entre le moment où je l'ai vu et celui où il a percuté la visière, c'était vraiment, vraiment effrayant. Il est arrivé tout droit vers mon œil droit. Quand je l'ai vu arriver, j'ai cru qu'il allait traverser la visière. Finalement, elle est vraiment solide, ça l'a percutée et c'est tombé dans le cockpit. Au virage 4, j'ai dû prendre le morceau de carbone et le jeter."

"La visière a l'air très solide, mais peut-être qu'il faut continuer à l'améliorer et à essayer de la renforcer autant que possible. La vitesse a également une influence sur l'impact. À ce moment-là, je sortais du virage 2, donc je n'allais pas si vite. Peut-être que l'impact n'a pas été aussi gros, heureusement, que si j'avais été à 300 km/h."

"Nous avons eu un petit problème de combustion au départ, donc j'ai eu l'anti-calage, j'ai perdu des places. La pédale de frein était très longue au premier virage, je l'ai sentie devenir de plus en plus longue dans les deux premiers tours. Puis en arrivant au virage 4, j'ai complètement perdu les freins avant. J'avais toute la pression à l'arrière, je suis parti en tête-à-queue, donc il a fallu abandonner. Les deux voitures ont eu le même problème exactement au même moment de la course. C'est assez étrange."

20e : Brendon Hartley (Toro Rosso)

20e : Brendon Hartley (Toro Rosso)
20/20

Photo de: Sam Bloxham / LAT Images

"Dès le deuxième tour, j'ai eu du survirage, et la pédale a commencé à être longue. Puis j'ai eu une défaillance au premier virage, les freins arrière se sont bloqués immédiatement. Je n'avais que les freins arrière quand j'ai freiné. J'ai failli percuter le mur et je suis rentré au stand. Je pense que cela a à voir avec le brake-by-wire, mais ils essaient encore de comprendre ce qui s'est passé initialement et pourquoi."

"Nous avons fait tout le week-end avec les mêmes pièces, en particulier par rapport à hier avec le régime de parc fermé. Et nous n'avons eu aucun problème de tout le week-end, donc je pense que le fait que les deux voitures aient eu une défaillance dans le même tour n'est clairement pas une coïncidence, et je suis sûr que l'équipe va très vite comprendre ce qui s'est passé. Cela ne m'inquiète aucunement. Vu que c'est arrivé aux deux voitures, je suis sûr que la réponse sera très claire."

Prochain article Formule 1
Vettel défend la consigne de Mercedes, une décision "évidente"

Article précédent

Vettel défend la consigne de Mercedes, une décision "évidente"

Article suivant

La F1 pourrait changer de format de qualifications en 2019

La F1 pourrait changer de format de qualifications en 2019
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Russie
Catégorie Course
Lieu Sochi Autodrom
Auteur Basile Davoine
Type d'article Réactions