Après les qualifs, ils ont dit...

Après les qualifications du Grand Prix d'Italie à Monza et la pole position signée par Kimi Räikkönen, retour pêle-mêle sur quelques réactions des autres acteurs de la journée.

Après les qualifs, ils ont dit...

Valtteri Bottas (Mercedes), 4e : "Aujourd'hui, c'était difficile. Nous avons testé de nouveaux réglages en EL3, c'était mieux dans les virages mais nous perdions de la performance au freinage. Il devenait très facile de commettre des erreurs et de bloquer les roues. C'était mieux en qualifications, mais j'ai perdu une demi-seconde en bloquant mes roues au premier virage en Q3. Je ne suis pas très à l'aise au volant de la voiture. C'est un circuit très rapide avec peu d'appui mais de gros freinages, beaucoup de vibreurs, et il faut de la stabilité pour les virages rapides dans le dernier secteur."

Lire aussi :

Carlos Sainz (Renault), 7e : "C’est un cadeau d’anniversaire qui me ravit et je suis très heureux. Avant les qualifications, nous avons changé l’aileron arrière. Nous étions donc un peu dans l’inconnu, mais notre rythme était bon d’entrée et nous avons un peu joué avec l’aspiration pour profiter au maximum de cet élément ayant plus d’appuis. Aujourd’hui, j’étais beaucoup plus à l’aise au volant et la stratégie en Q3 était parfaite. Nous avons renversé la tendance de Spa en trouvant davantage de performance et cela rend le résultat final du jour très satisfaisant. L’équipe a travaillé très dur et nous sommes bien placés pour nous battre pour les points demain."

Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team RS 18, devant Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS 18

Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team RS 18, devant Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS 18

Photo de: Sam Bloxham / LAT Images

Nico Hülkenberg (Renault), 14e : "Comme nous avions les pénalités à l’esprit, nous n’avons pas beaucoup roulé en Q2. Notre position de départ nous offre une certaine flexibilité dans notre choix de pneumatiques et l’exploitation des différents composés, mais nous devons rester réalistes : cela ne sera pas facile. Le peloton était extrêmement serré aujourd’hui et même si les dépassements ne sont pas impossibles ici, ils ne sont pas simples non plus. Je veux seulement connaître une course propre et essayer de gagner autant de places que possible."

Brendon Hartley (Toro Rosso), 18e : "La voiture n'était pas trop mal, l'équipe a fait du très bon travail pour avoir une voiture qui nous plaît à Pierre [Gasly] et moi, mais c'est incroyablement serré en milieu de tableau. C'est frustrant que je sois du mauvais côté. Cela va me donner du pain sur la planche pour demain, j'espère que la météo va pimenter tout ça."

Marcus Ericsson, Sauber C37

Marcus Ericsson, Sauber C37

Photo de: Manuel Goria / Sutton Images

Marcus Ericsson (Alfa Romeo Sauber), 19e : "Je vais bien. C'est incroyable de se tirer indemne d'un tel crash. On est un peu secoué, mais le truc, c'est qu'on veut reprendre la piste d'emblée. Si l'on ne reprend pas la piste le lendemain, on risque d'y penser un peu plus. C'était bien de reprendre le volant aujourd'hui. On a vu que Charles [Leclerc] essayait des choses en EL2 pour assurer que ça fonctionne à 100%, et nous avons travaillé davantage hier soir. Aujourd'hui, ça fonctionne très bien. Je savais que j'avais la pénalité, mais nous espérions quand même passer en Q2. Nous devons analyser les raisons de ce résultat décevant. Je vais me battre demain."

Les autres réactions :

partages
commentaires
Verstappen : Un moteur Renault plus rapide mais toujours insuffisant
Article précédent

Verstappen : Un moteur Renault plus rapide mais toujours insuffisant

Article suivant

Bottas prêt à accepter des consignes de Mercedes

Bottas prêt à accepter des consignes de Mercedes
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021