Les réalisateurs TV de la F1 "ne font pas du très bon travail"

Pour Sergio Pérez, les réalisateurs TV de la Formule 1 ont du mal à capter les moments les plus passionnants des courses lors des week-ends de Grands Prix.

Les réalisateurs TV de la F1 "ne font pas du très bon travail"

Lors du dernier Grand Prix de la saison 2019 de F1, à Abu Dhabi, plusieurs luttes qui ont trouvé leur dénouement dans les derniers tours n'ont pas été diffusées en direct par la réalisation TV, qui a préféré se concentrer tour à tour sur le duel pour le podium opposant Charles Leclerc et Valtteri Bottas et l'arrivée du vainqueur Lewis Hamilton. Dans le même temps, Sergio Pérez dépassait Lando Norris pour la septième place et Carlos Sainz s'emparait de la sixième place finale du classement pilotes grâce à son dépassement sur Nico Hülkenberg, lui octroyant le dernier point en jeu.

Et quand il lui est demandé de donner son opinion sur l'état global de la discipline, Pérez répond : "Le principal problème à mon avis est une différence entre les équipes. Quand vous voyez la course dans le milieu de peloton avec les mêmes pneus, la même aéro, les mêmes conneries dont on nous parle à chaque week-end, il y a de la lutte en milieu de peloton."

Lire aussi :

"C'est extraordinaire. Oui. Le problème c'est qu'ils ne le montrent pas à la TV. Je pense que les réalisateurs ne font pas du très bon travail. Mais la course en milieu de grille, c'est incroyable. C'est une discipline fantastique, mais les téléspectateurs seraient tellement heureux de voir une course comme ça : vous allumez la TV et vous ne savez pas qui va gagner la course. Vous arrivez pour les qualifications, et vous ne savez pas quelles vont être les écuries du top 5. C'est assez encourageant à voir. En tant que fan, j'adorerais voir ça."

Sainz a déclaré en septembre qu'il voulait agir au sujet du manque de visibilité des écuries du milieu de peloton. Interrogé par Motorsport.com, il espère en tout cas que des images comme son dépassement dans le dernier tour à Abu Dhabi seront "prochainement" plus diffusées, avant d'ajouter : "Si ce n'est pas le cas... Évidemment j'ai été déçu auparavant, je ne vais pas trop en parler mais je pense que tout le monde a évoqué cette lutte pour la sixième place pendant tout le week-end [à Yas Marina] et tout s'est joué dans le dernier tour, dans un des derniers virages et ils ne l'ont quand même pas montré à la TV. C'est bien sûr étrange que tout le monde mette en avant cette lutte pour la P6 et qu'à la fin personne ne les montre à la TV."

Une problématique que souligne également Günther Steiner, directeur de Haas : "Je pense que [la lutte du milieu de peloton] pourrait être un petit peu plus montrée parce que devant il ne se passe pas grand-chose et il faire voir au spectateur l'image globale car sinon vous ne comprenez pas vraiment pourquoi on le montre. Ça serait très bien s'ils pouvaient en montrer plus de notre point de vue."

partages
commentaires
Rétro 1961 - La Ferguson P99 inspirée d’un tracteur !

Article précédent

Rétro 1961 - La Ferguson P99 inspirée d’un tracteur !

Article suivant

Bilan 2019 - Pérez, l'assurance tous risques

Bilan 2019 - Pérez, l'assurance tous risques
Charger les commentaires
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021
Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021