Red Bull a pris les mesures nécessaires après son erreur de Monaco

Quelques jours après la cruelle désillusion du Grand Prix de Monaco, l’équipe Red Bull Racing s’est rapidement remise au travail pour préparer la prochaine échéance, à Montréal.

Red Bull a pris les mesures nécessaires après son erreur de Monaco
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing descend de sa voiture dans le parc fermé
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid devant Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12

Dans les rangs de la structure de Milton Keynes, il a toutefois fallu digérer l’erreur commise lors du deuxième arrêt au stand de Daniel Ricciardo

Lors de cet arrêt, l’Australien a perdu définitivement la tête de la course car les pneus supertendres qui devaient être montés sur sa monoplace n’étaient pas prêts. Alors que Red Bull a tout de suite présenté des excuses à son pilote, une enquête interne a eu lieu pour comprendre et éviter toute nouvelle erreur à l’avenir. 

"Juste après la course, tout le monde était évidemment totalement à plat. Avoir été si proche de la victoire à Monaco et la perdre suite à une erreur de communication dans la pitlane était absolument écœurant", admet Christian Horner, directeur de Red Bull Racing. 

"Inévitablement, il y a eu une très grosse analyse de ce qui s’est produit, pour comprendre pourquoi c’est arrivé et également prendre des mesures préventives afin que ça ne se reproduise pas. Mais ce qui est fait est fait, et maintenant nous nous concentrons totalement sur le prochain Grand Prix à Montréal, qui a été le théâtre de la première victoire de Daniel il y a deux ans."

Des causes multiples

Horner insiste sur le fait que la cacophonie de l’arrêt au stand de Ricciardo n’a pas qu’une seule explication, mais qu’elle résulte d’un certain nombre de problèmes qui ont été identifiés. Dans tous les cas, le Britannique insiste sur l’importance de conserver une équipe soudée en dépit de cette erreur. 

"Avec tout ce qui se passe, il n’y a jamais une seule cause", précise-t-il. "C’était une accumulation d’un certain nombre de facteurs qui ont joué pendant la course : l’arrêt de Max [Verstappen], un arrêt avorté, un changement de type de gommes… Toutes ces choses ont contribué au scénario qui, au final, fait que les pneus que nous croyions être disponibles n’étaient pas dans le garage, mais dans une zone qui était difficile d’accès, ce qui fait qu’ils n’étaient pas disponibles au moment où Daniel s’est arrêté."

"Oui, c’est énormément frustrant, mais il ne s’agit pas de pointer quelqu’un du doigt. Comme je l’ai dit après la course, nous gagnons et nous perdons ensemble. Il s’agit de comprendre ce qui s’est mal passé, travailler en équipe pour résoudre le problème et ensuite faire en sorte que ça n’arrive pas de nouveau."

"Dans un sport, il faut toujours pousser à la limite, et c’est ce qui s’est passé à Monaco. Maintenant, nous devons simplement faire en sorte que des procédures solides soient mises en place pour éviter un tel scénario."

Ricciardo soutenu

Revenant sur la situation de Daniel Ricciardo, qui peut considérer qu’il a laissé échapper 20 points lors des deux dernières courses, Horner préfère regarder vers l’avenir et soutenir du mieux possible son pilote. 

"Il était très ému après la course et totalement dégoûté d’avoir fourni une telle performance mais de ne pas avoir gagné, ça se comprend. On ne peut pas revenir en arrière, mais on peut corriger ce qui arrive. Il est troisième du championnat, il va désormais dans un endroit où les souvenirs fantastiques sont nombreux et j’espère que nous lui donnerons à nouveau une voiture compétitive là-bas."

partages
commentaires
Force India admet une erreur qui a coûté le podium à Hülkenberg

Article précédent

Force India admet une erreur qui a coûté le podium à Hülkenberg

Article suivant

Ferrari - Räikkönen "n'a jamais aimé" Monaco

Ferrari - Räikkönen "n'a jamais aimé" Monaco
Charger les commentaires
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Formule 1
24 sept. 2021
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021