Formule 1 Livrée McLaren F1 2024

Red Bull/AlphaTauri : un "grave problème" pour la F1 selon McLaren

Zak Brown persiste et signe : les instances de la Formule 1 doivent, selon le PDG de McLaren, régler en priorité le "grave problème" que constitue la collaboration renforcée entre Red Bull et AlphaTauri.

Sergio Perez, Red Bull Racing RB19, Yuki Tsunoda, AlphaTauri AT04

Alors que Red Bull domine sans partage la F1 depuis deux saisons via son écurie principale, les performances d'AlphaTauri sont en revanche en deçà des attentes. Certes, la structure a été bâtie à l'origine comme un junior team, avant tout destiné à y placer les jeunes pilotes issus de la filière autrichienne, toutefois ces derniers temps la donne a changé.

L'an passé, sous l'impulsion d'une nouvelle direction arrivée suite au décès de Dietrich Mateschitz, un remaniement de le structure managériale a été entrepris, avec l'arrivée de Peter Bayer en tant que PDG et le recrutement pour 2024 de Laurent Mekies au poste de directeur, succédant ainsi au vétéran Franz Tost. Plus encore, Red Bull a décidé de resserrer au maximum les liens entre les deux écuries, afin de rationaliser les dépenses et d'améliorer les performances d'AlphaTauri.

La structure basée à Faenza, qui va d'ailleurs coupler ces changements de fond à un changement d'identité qui sera annoncé dans les prochains jours, avait ces dernières années adopté une philosophie consistant à emprunter sa propre voie en matière de conception et de développement, en dépit d'un partage de soufflerie et de quelques pièces. Cela va changer et l'écurie italienne va désormais acquérir bien plus d'éléments auprès de son équipe sœur, tout en voyant sa présence renforcée au sein du campus de Red Bull Racing à Milton Keynes.

Lire aussi :

Si des collaborations de ce genre ne sont pas une nouveauté en F1, Haas ayant par exemple pris le parti d'acheter le maximum de pièces possibles à Ferrari tout en bénéficiant depuis quelques années également d'une présence à Maranello, un tel schéma n'avait jusqu'ici jamais été mis en place entre deux écuries appartenant à un même groupe. Et, dans une fin de saison 2023 aux enjeux sportifs limités, ce dossier a été la principale source de discussions et d'inquiétudes de la part de la concurrence, au point de devoir faire intervenir la FIA alors que les performances d'AlphaTauri ont connu un bond notable.

Le directeur de McLaren, Zak Brown, a été l'une des figures les plus véhémentes sur ce sujet et a déjà pu exprimer en fin d'année dernière sa grande préoccupation. Quelques semaines plus tard, en marge de la présentation de la livrée de la future MCL38, l'Américain ne désarme toujours pas : "Ce sur quoi j'aimerais que nous nous focalisions en tant que discipline, c'est là où on se situe sur le plan réglementaire [concernant] la copropriété des équipes A/B."

"Je crois qu'il s'agit d'un grave problème pour l'équité de la discipline, pour les fans. C'est la raison pour laquelle ce n'est autorisé dans aucune forme de sport majeur [la multipropriété est un sujet récurrent dans certains sports comme le football, ndlr]. J'aimerais que nous, en tant qu'industrie, nous nous concentrions sur cette question avant que cela atteigne un niveau qui a auparavant existé en Formule 1, [et] qui est très déséquilibré car des gens jouent selon les règles, mais des règles différentes."

Le dossier du rapprochement entre Red Bull et AlphaTauri devrait être un point de discussion majeur de l'intersaison.

Le dossier du rapprochement entre Red Bull et AlphaTauri devrait être un point de discussion majeur de l'intersaison.

Brown affirme que les rumeurs d'un déménagement de tout ou partie des opérations d'AlphaTauri en Grande-Bretagne sont à l'origine d'une plus grande inquiétude de son côté : "D'après ce que j'ai compris, AlphaTauri déménage au Royaume-Uni, ce qui, je pense, va profiter aux deux équipes. Donc ces équipes A et B et cette copropriété, qui est à un tout autre niveau en matière d'équipes A et B, c'est une grosse inquiétude pour nous concernant la santé de la discipline et l'équité du sport."

"Quand ces [règles sur la coopération entre écuries] ont été mises en place, la discipline était totalement différente. Il y avait un écart immense entre des gens comme nous, qui avions d'énormes budgets, et les plus petites équipes. Désormais, tout le monde est quasiment au plafond [budgétaire], voire au plafond tout court."

"Je pense donc que tout le monde joue avec une batte de la même taille, pour utiliser le jargon du baseball, et que ce n'est donc plus nécessaire. Cela pourrait donner à quelqu'un un avantage injuste, et je crois que c'est un sujet duquel le sport doit s'emparer rapidement."

Avec Jonathan Noble

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent McLaren "persuadé que Norris restera" malgré l'intérêt de Red Bull
Article suivant Les horaires de départ des Grands Prix F1 en 2024

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France