Red Bull - L'arrêt manqué de Verstappen est "totalement inhabituel"

Red Bull n’a trouvé aucune explication cohérente pour laquelle Max Verstappen a décidé de rentrer lui-même à son stand lors du Grand Prix des États-Unis, alors que son équipe n’était pas prête.

Le Néerlandais était alors à la lutte pour terminer sur le podium, mais lorsqu’il a plongé dans la voie des stands pour son deuxième arrêt, les mécaniciens n’étaient pas prêts.

L’arrêt a finalement duré plus de neuf secondes, le temps d’aller chercher les pneus qui lui étaient dévolus. De son côté, Max Verstappen a expliqué avoir entendu une instruction radio lui laissant croire qu’il devait rentrer. Pour Christian Horner, directeur de l’écurie autrichienne, la surprise a été totale alors qu’il n’y a eu aucune communication avec le pilote lors de son tour de rentrée.

"C’est quelque chose de totalement inhabituel", explique-t-il. "Il est arrivé dans la pitlane et a dit ‘Je suis dans la voie des stands’. Nous ne sommes pas très bons pour préparer les pneus quand nous ne savons pas que les pilotes rentrent. C’était dommage pour lui, mais au final ça n’a rien changé à cause de l’abandon."

La course de Verstappen a en effet pris fin quelques tours plus tard suite à un ennui mécanique le contraignant à immobiliser sa RB12 en bord de piste.

"Il n’a rien entendu dans ce tour. C’était donc dans le tour précédent", précise Horner quant à l’allusion faite par Verstappen. "On lui a dit d’attaquer pour réduire l’écart avec Nico [Rosberg] car nous voulions essayer de faire l’undercut. C’était même le tour d’avant, et il n’avait pas plongé dans les stands. C’est comme si ça venait de nulle part."

"Il était en mesure de rouler très proche de Nico entre les tours 12 et 19, et nous lui avons demandé de gérer ses pneus, donc il a ralenti un peu. Il aurait dû l’attaquer à nouveau et ensuite il aurait eu une chance de faire l’undercut."

Les espoirs de Red Bull à Austin ont finalement reposé sur Daniel Ricciardo. Auteur d’un excellent départ, l’Australien été dans le match pour la deuxième place mais a finalement dû y renoncer, pénalisé notamment par la Voiture de Sécurité Virtuelle qui a facilité le deuxième arrêt au stand des Mercedes.

"Si les choses s’étaient bien passées, nous nous serions battus pour la deuxième place avec Nico, qui aurait dû batailler plutôt qu’avoir un cadeau grâce à la VSC", estime Honer. "Nous ne pouvons pas être trop déçus. Au final, nous avons décroché un podium, et nous avons augmenté notre avance de trois points sur Ferrari au Championnat constructeurs."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP des États-Unis
Sous-évènement Course
Circuit Circuit of the Americas
Pilotes Max Verstappen
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Actualités
Tags arrêt, austin, christian horner, cota, stand