Red Bull change de réserviste pour le GP de Turquie

Le clan Red Bull doit faire appel à Jüri Vips pour endosser le costume de pilote de réserve ce week-end, à Istanbul.

Red Bull change de réserviste pour le GP de Turquie

Jüri Vips sera ce week-end le pilote réserviste des écuries Red Bull Racing et AlphaTauri dans le cadre du Grand Prix de Turquie. Le pilote estonien, âgé de 20 ans, se tiendra prêt en cas de pépin dans l'une ou l'autre équipe du giron Red Bull, qui ne pourra pas faire appel à ses habituels remplaçants. En effet, Sébastien Buemi est retenu à Bahreïn, où il participe à la dernière manche de la saison du WEC avec Toyota en LMP1. Quant à Sérgio Sette Câmara, il était supposé rouler en Super Formula au Japon, championnat qui fait escale ce week-end à Autopolis, avant de ne plus apparaître sur la liste des engagés.

Red Bull précise que Vips dispose de la Super Licence nécessaire pour courir en Grand Prix après avoir participé à un test de 300 km au volant d'une F1. Face à la crise sanitaire et mondiale, la FIA a récemment assoupli les règles d'attribution du précieux sésame, avec la possibilité d'attribuer des dérogations. "Les pilotes qui n'ont pas rassemblé les 40 points de Super Licence requis en raison de circonstances hors de leur contrôle ou pour des raisons de force majeure auront l'opportunité de faire évaluer leur cas par la FIA", dit le nouveau règlement, qui a profité à Vips.

Lire aussi :

Le pilote estonien vit une saison compliquée car la pandémie de COVID-19 a eu raison de son programme initial, qui devait lui permettre de courir en Super Formula. Il a toutefois renoué avec la compétition à la fin de l'été quand il a remplacé pendant quelques manches Sean Gelael chez DAMS en F2, en raison de la blessure du pilote indonésien. Il a notamment décroché la troisième place de la Course Sprint à Monza, début septembre.

Depuis le début de ce championnat 2020 très particulier, qui n'a été lancé que début juillet, la présence sur chaque circuit d'un pilote réserviste est devenue cruciale, notamment en raison des risques de voir un titulaire présenter à tout moment un test positif au COVID-19. Racing Point en a fait l'expérience à deux reprises, ayant dû faire appel à la dernière minute à Nico Hülkenberg pour remplacer Sergio Pérez à Silverstone puis Lance Stroll au Nürburgring.

partages
commentaires
Racing Point ne va plus apporter d'évolutions en 2020
Article précédent

Racing Point ne va plus apporter d'évolutions en 2020

Article suivant

Les courses de W Series auront lieu sur les GP de F1 en 2021

Les courses de W Series auront lieu sur les GP de F1 en 2021
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021