Formule 1
14 août
Événement terminé
28 août
Événement terminé
04 sept.
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
25 sept.
EL3 dans
05 Heures
:
39 Minutes
:
39 Secondes
23 oct.
Prochain événement dans
26 jours
31 oct.
Prochain événement dans
34 jours
13 nov.
Prochain événement dans
47 jours
04 déc.
Prochain événement dans
68 jours
C
GP d'Abu Dhabi
11 déc.
EL1 dans
76 jours

Red Bull : La combustion d'huile, à l'encontre d'une F1 verte

partages
commentaires
Red Bull : La combustion d'huile, à l'encontre d'une F1 verte
Par :

Directeur de Red Bull Racing, Christian Horner a appelé la FIA à agir sur la combustion d'huile, estimant que cela tourne en dérision les efforts de la Formule 1 pour devenir plus écologique.

Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08, Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Esteban Ocon, Sahara Force India F1 VJM10, Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13, Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08, Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Christian Horner, directeur de Red Bull Racing
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08, Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17, Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso STR12
Eric Boullier, directeur de la compétition, McLaren
Fernando Alonso, McLaren MCL32

Le problème de la combustion d'huile est un sujet récurrent depuis la début de la saison, et la FIA travaille dur pour empêcher les équipes d'en tirer un surplus de puissance.

À partir de la saison prochaine, les voitures ne pourront consommer que 0,6 litre d'huile tous les 100 kilomètres, mais selon McLaren, c'est encore une limite trop élevée.

Alors que Renault, motoriste de Red Bull, aurait exploité la combustion d'huile dans la même mesure que Ferrari et Mercedes, Horner soutient la requête faite à la FIA d'en faire davantage, et se demande pourquoi la F1 a fait l'effort d'introduire des moteurs turbo hybrides si ceux-ci consomment de l'huile d'une façon qui n'est pas efficiente.

"Consommer quatre kilos d'huile lors d'une course, c'est presque un moteur diesel", déclare Horner. "Cela va à l'encontre du concept de cette formule hybride écologique. La réalité, c'est qu'il serait mieux que ce soit résolu comme il faut et que l'on mette un terme à l'incertitude. Je sais que d'autres équipes sont très contrariées par ce qu'elles perçoivent comme de la combustion d'huile, surtout en qualifications."

Directeur de l'écurie McLaren, Éric Boullier ne comprend pas pourquoi la FIA n'a pas sévi davantage à ce sujet au lieu de donner une certaine liberté d'action aux équipes.

"Je sais que la FIA et Charlie [Whiting] travaillent très dur pour combler cette faille, parce qu'il n'y a pas de définition claire de l'huile dans la réglementation FIA, mais je ne sais pas si ça va suffire. Nous devons également réguler la consommation d'huile, ce qui comblerait la faille pour l'an prochain. Je pense qu'il faut peut-être que la restriction soit un peu plus forte qu'elle n'est prévue à ce jour", conclut Boullier.

 
Jerez 1997 : Villeneuve raconte les coulisses du duel contre Schumacher

Article précédent

Jerez 1997 : Villeneuve raconte les coulisses du duel contre Schumacher

Article suivant

Brawn veut un meilleur processus de décision pour les commissaires

Brawn veut un meilleur processus de décision pour les commissaires
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing
Auteur Jonathan Noble