Red Bull a "du mal à comprendre les critiques" envers Albon

Christian Horner estime qu'Alexander Albon "a fait du super boulot" pour Red Bull lors du Grand Prix de Hongrie.

Red Bull a "du mal à comprendre les critiques" envers Albon

Cinquième du Grand Prix de Hongrie après avoir été éliminé en Q2 la veille, Alexander Albon a de nouveau souffert de la comparaison avec son coéquipier Max Verstappen chez Red Bull Racing. Néanmoins, le pilote thaïlandais a reçu les félicitations de ses patrons, qui peinent par ailleurs à comprendre les critiques dont il fait l'objet depuis le début de la saison.

Lire aussi :

Parti 13e, Albon a mené sa barque dans les conditions mixtes de Budapest pour finalement terminer à 20 secondes de la quatrième place occupée par Lance Stroll. L'écart avec Verstappen, deuxième de l'épreuve, est important mais la performance d'ensemble est plutôt rassurante alors que la RB16 s'avère une monoplace encore capricieuse et inconstante.

"Je suis très heureux", réagit Christian Horner, directeur de Red Bull, interrogé sur les progrès d'Albon entre l'Autriche et la Hongrie. "C'était un week-end difficile pour Alex, les spécifications de la voiture ont beaucoup changé d'une séance à l'autre, et quand on n'a pas d'expérience, ce qui est son cas, c'est plus difficile à gérer. Je pense qu'en course, il a réussi à trouver son rythme, qui était très, très bon et comparable à celui de Max. Ses dépassements étaient solides et contre les Ferrari et tous ceux qu'il a doublés, il a fait du super boulot. Si l'on regarde son rythme dans l'air propre, il était plutôt correct. Nous sommes très, très satisfaits de la performance d'Alex."

Insistant la semaine dernière sur la patience dont il fallait faire preuve avec le pilote de 24 ans, et sur la nécessité de le soutenir au maximum, Horner joint la parole aux actes. Il rappelle à quel point la situation est difficile pour son pilote, et souligne le fait qu'il répond aux attentes dans de telles circonstances.

"Il a connu un début d'année difficile compte tenu du fait que nous ne lui avons pas donné une voiture qui lui convient, et la capacité de Max pour contourner les problèmes les a parfois masqués", développe Horner. "Alex a très bien piloté en course cette année, et j'espère qu'en améliorant la voiture, lui progressera le samedi. Mais en course, son rythme la semaine dernière en Autriche, dans l'air propre et en deuxième partie, ainsi qu'ici, c'est de l'excellent travail. J'ai du mal à comprendre les critiques que vous pouvez lui adresser. Nous savons que nous devons peaufiner la voiture et rendre la vie des pilotes plus facile, nous rapprocher de Mercedes. Ils ont une monoplace phénoménale actuellement. C'est à nous de réduire l'écart et d'essayer de les rattraper."

partages
commentaires
Ocon : Un "week-end à oublier" mais "c'est loin d'être terminé"

Article précédent

Ocon : Un "week-end à oublier" mais "c'est loin d'être terminé"

Article suivant

Pérez : "Si quelqu'un doit partir, c'est évident..."

Pérez : "Si quelqu'un doit partir, c'est évident..."
Charger les commentaires
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021