Red Bull ne s'explique pas "complètement" son rythme incroyable

Red Bull n'a pas encore trouvé tous les éléments de réponse qui permettent d'expliquer l'excellent niveau de performance de la RB15 lors du Grand Prix d'Autriche, remporté le week-end dernier par Max Verstappen.

Red Bull ne s'explique pas "complètement" son rythme incroyable

En décrochant sa première victoire de la saison à Spielberg, Red Bull Racing a fait forte impression. Car si la RB15 était à l'aise depuis le début du week-end et si Max Verstappen s'est élancé depuis la première ligne de la grille de départ, les espoirs de succès ont d'abord semblé s'évanouir dès l'extinction des feux, lorsque le Néerlandais a manqué son envol. Huitième à l'issue du premier tour, il a néanmoins réussi à entreprendre une folle remontée, incarnée par un deuxième relais diabolique qui lui a permis de doubler un à un ses adversaires. Paradoxalement, l'écurie de Milton Keynes peine à comprendre totalement pourquoi sa monoplace s'est avérée si redoutable par rapport aux Mercedes et aux Ferrari.

Lire aussi :

"Durant la deuxième partie de course, nous étions réellement déchaînés", s'étonne presque Christian Horner, directeur de Red Bull Racing. "La voiture était incroyablement rapide. La réalité, c'est que nous ne comprenons pas complètement pourquoi. Bien sûr, les évolutions que nous avons apportées sur la voiture lors des derniers Grands Prix ont commencé à converger et à très bien fonctionner, mais cette course a été gagnée à la dure. Nous devions doubler trois de nos quatre concurrents principaux, et c'est ce que Max a fait." Parmi les évolutions en question figurait un nouvel aileron avant qui a fait le plus grand bien, selon les dires de Max Verstappen. Ce dernier a mis en avant la meilleure adhérence trouvée avec le train avant grâce à cet élément.

Marko : "Certains ont dit que j'étais fou..."

Christian Horner et Max Verstappen, Red Bull Racing, fêtent la victoire avec l'équipe

Avec cette première victoire de l'année, d'autant plus marquante qu'elle permet également à Honda d'ouvrir enfin son compteur dans l'ère hybride, Red Bull a atteint un premier objectif. On se souvient qu'en début de saison, Helmut Marko avait évoqué la volonté de décrocher au moins cinq succès. "Vous étiez à la conférence de presse de Tokyo lorsque j'ai promis cinq victoires", rappelle le conseiller spécial de Red Bull. "Certains ont dit que j'étais fou ou je ne sais quoi, mais je crois toujours que nous pouvons y parvenir."

Cependant, et comme il l'avait déjà fait à l'époque, Christian Horner relativise cet objectif qui n'en est pas réellement un. "Nous prenons les choses course après course", insiste-t-il. "Nous avons décroché une victoire avec Honda, c'est un moment formidable pour eux. Je crois qu'ils comptaient une victoire sur les 27 dernières années, donc nous essaierons désormais de nous appuyer là-dessus. Nous allons continuer à apporter de la performance sur la voiture, continuer à redoubler d'efforts, mais le premier objectif est parfaitement atteint."

partages
commentaires
Pat Fry va quitter McLaren, Williams sur les rangs ?

Article précédent

Pat Fry va quitter McLaren, Williams sur les rangs ?

Article suivant

Ferrari a "honte" du vote des teams contre les pneus 2018

Ferrari a "honte" du vote des teams contre les pneus 2018
Charger les commentaires
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021
Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021
Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes Prime

Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes

Pour la première fois de l'ère turbo hybride, Red Bull mène les deux championnats après sa victoire au Grand Prix de Monaco.

Formule 1
5 juin 2021