Red Bull affiche sa confiance pour garder Verstappen

Selon Christian Horner, l'éventuelle inquiétude de perdre Max Verstappen avant la fin de son contrat n'a pas lieu d'exister, et le directeur de Red Bull Racing se montre confiant sur ce point.

Red Bull affiche sa confiance pour garder Verstappen

Chez Red Bull Racing, l'avenir de Max Verstappen ne provoque pas d'inquiétude particulière, alors que la collaboration naissante avec Honda a plutôt débuté de manière prometteuse. Le pilote néerlandais est encore sous contrat pour deux saisons, et même la petite rumeur lancée par Helmut Marko au sujet d'un intérêt de Mercedes a été tuée dans l'œuf. Faisant référence à une éventuelle clause de performance qui donnerait sa liberté à Verstappen, elle n'a provoqué aucun remous. Et dans les rangs de l'écurie autrichienne, c'est même au-delà de 2020 que l'on envisage un avenir commun avec le pilote de 21 ans.

"Max a un contrat et la position est très claire", rappelle d'ailleurs Christian Horner, directeur de Red Bull. "Je suis totalement confiant quant au fait qu'il sera là l'année prochaine. Nous avons fait quatre Grands Prix et il est à 36 points [du leader Valtteri Bottas]. Il y a encore un long chemin à parcourir dans ce championnat, et il faut prendre les choses course après course. Signer trois quatrièmes places de suite devient un peu ennuyeux désormais, et nous voulons nous battre à nouveau pour le podium."

Lire aussi :

Depuis l'annonce du passage à la motorisation Honda, Max Verstappen a cessé de participer au concert de critiques qui visaient Renault, et adopte une attitude très positive et tournée vers l'avenir pour encourager le nouveau partenaire de Red Bull. À Bakou, le constructeur japonais a introduit sa première évolution de la saison et le Néerlandais s'en est réjoui, bien qu'il sache que cela le condamnera inévitablement à des pénalités sur la grille de départ plus tard dans la saison.

Pour Christian Horner, la donne est claire si Red Bull veut prolonger durablement le mariage avec Max Verstappen : c'est à l'écurie de Milton Keynes de fournir une monoplace à la hauteur de ses ambitions, et qui ne l'incitera donc pas à regarder ailleurs trop tôt.

"Max a passé la vitesse supérieure depuis le Grand Prix du Canada l'an dernier", souligne Horner. "La manière dont il pilote depuis a été extrêmement impressionnante. Il a fait une série de six podiums consécutifs, qui a pris fin à Bahreïn. Il a également marqué le deuxième plus grand total de points derrière Lewis Hamilton durant la deuxième partie de saison dernière, et il a continué comme ça durant l'hiver et au début de cette saison. Nous voulons lui donner les outils pour qu'il puisse se battre contre les Ferrari et les Mercedes."

partages
commentaires
Kubica : "Ça peut paraître étrange, mais j'apprécie"
Article précédent

Kubica : "Ça peut paraître étrange, mais j'apprécie"

Article suivant

Kvyat exhorte Toro Rosso à analyser sa soudaine baisse de rythme

Kvyat exhorte Toro Rosso à analyser sa soudaine baisse de rythme
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021