Red Bull pensait pouvoir défier Mercedes en qualifications

partages
commentaires
Red Bull pensait pouvoir défier Mercedes en qualifications
Par :
9 juin 2019 à 06:35

Le résultat des qualifications du Grand Prix du Canada est décevant pour l'équipe Red Bull, qui espère désormais gagner des positions en course.

C'est finalement de la dixième position de la grille de départ que Max Verstappen s'élancera ce dimanche, déterminé qu'il est à achever le Grand Prix du Canada à une bien meilleure position. Le Néerlandais ne faisait pourtant pas partie du top 10 qualifié pour la Q3, contraint qu'il a été de renoncer à son tour – en nette amélioration – en fin de Q2 en raison d'un déploiement du drapeau rouge provoqué par le crash de Kevin Magnussen.

Dans son malheur, Verstappen conserve néanmoins le libre choix de l'option pneumatique puisqu'il ne figurait pas en Q2, et devrait donc porter son choix sur les gommes mediums ce soir. Le tout avec deux places de gagnées sur la grille de départ en raison des mésaventures de Carlos Sainz (pénalité de trois places) et Kevin Magnussen (départ des stands). Il ne se laisse donc pas abattre et espère tout de même rallier l'arrivée devant les Renault.

Lire aussi :

Verstappen le sait : la raison pour laquelle il s'est retrouvé vulnérable au drapeau rouge en fin de Q2 est en premier lieu parce qu'il n'avait pas signé un temps suffisamment satisfaisant en début de séance, chaussé du composé medium. "Nous avons essayé les mediums, mais le pneu n'était pas fantastique et le trafic n'a pas aidé, donc nous avons passé les tendres mais le drapeau rouge a été levé", ne peut-il que constater au micro de Sky Sports F1. "Ce n'est pas d'où nous voulons partir. Nous verrons comment ça ira demain."

Loin d'être abattu, Verstappen sait qu'il demeure dans une position d'outsider, à plus forte raison maintenant que les qualifications n'ont pas délivré le résultat attendu. Il n'y a pas grand-chose à perdre, mais les espoirs du team reposent tout de même sur lui pour placer des points dans l'escarcelle et garder la pression sur Ferrari au championnat du monde des constructeurs.

"Ça arrive, en F1. On n'est pas vraiment sur le rythme de Ferrari et Mercedes, donc ce sera difficile", glisse-t-il simplement. Son patron, Christian Horner, estime que Mercedes pouvait être défié en qualifications. "C'est très pénible de perdre Max à ce stade de la qualification", regrette-t-il au micro de Sky Sports F1. "Nous étions évidemment trop lents sur la première sortie avec le medium. Sur le second run, il passait confortablement en Q3, mais le drapeau rouge a stoppé la session. On peut dépasser mais il n'y a pas le choix de pneus non plus [dans le top 10], et l'on perd du temps dans le trafic quoi qu'il en soit, en dépit des aptitudes de dépassement de Max. Cela fera une course plus excitante pour nous mais il est frustrant de ne pas avoir pu menacer au moins les Mercedes qui avaient l'air vulnérables, à défaut des Ferrari, qui avaient l'air devant sur cette séance. On peut dépasser sur cette piste, donc ça devrait faire un GP intéressant."

Avant le Grand Prix du Canada, Max Verstappen occupe la quatrième place du Championnat du monde des pilotes, 21 points devant Charles Leclerc et 4 derrière le poleman Sebastian Vettel.

Article suivant
Ricciardo : "Savourer" une quatrième place "énorme" sur la grille

Article précédent

Ricciardo : "Savourer" une quatrième place "énorme" sur la grille

Article suivant

Magnussen partira des stands pour le GP du Canada

Magnussen partira des stands pour le GP du Canada
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Canada
Catégorie Qualifications
Pilotes Max Verstappen Boutique
Équipes Red Bull Racing Boutique
Auteur Guillaume Navarro
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu