Red Bull : En retrait par rapport à McLaren

Contrairement au Grand Prix de Turquie, Red Bull ne peut pas se reprocher d'avoir laissé filé la victoire aujourd'hui : McLaren était tout simplement trop forte

Contrairement au Grand Prix de Turquie, Red Bull ne peut pas se reprocher d'avoir laissé filé la victoire aujourd'hui : McLaren était tout simplement trop forte.

En prenant les quatrième et cinquième places, Sebastian Vettel et Mark Webber ont donc sauvé les meubles et permettent à l'équipe autrichienne de rester au contact de McLaren au championnat.

Sebastian Vettel, 4ème :


"J'étais surpris de rentrer pour mon premier arrêt au stand en étant leader, mais de ressortir quatrième. Les autres sont rentrés plus tôt pour mettre de nouveaux pneus, comme nous l'avions prévu. D'habitude, leur course aurait été terminée car ils auraient dû ressortir dans le trafic, mais ce n'est pas ce qu'il s'est passé."

"Quand nous sommes sortis de notre arrêt au stand, ils étaient devant nous donc nous devons comprendre ce qui est arrivé. Sinon, j'ai eu un problème de boîte de vitesses vers la mi-course, ce qui signifie que j'ai dû ralentir. Aussi, à cause des voitures retardataires, j'ai perdu six secondes sur Jenson en deux tours, donc j'ai été incapable de me battre pour le podium."

"Mais c'est bien que nous ayons obtenu ces positions finales. En marge de ce week-end, nous n'étions pas les favoris, mais nous avons en fait eu un très bon rythme et nous avons surpris quelques personnes. Nous n'avons pas vraiment pu montrer notre vrai rythme en course, à cause de la façon dont elle s'est déroulée, mais c'est prometteur."

"C'est une lutte serrée aux avant-postes et, comme nous l'avons vu, les choses peuvent très vite changer. Il n'y a aucune raison de paniquer de notre côté, nous avons une très bonne voiture et nous nous tournons vers Valence."

Mark Webber, 5ème :


"Les pneus ont joué un rôle énorme dans la course d'aujourd'hui et en fin de compte, nous avons fait de notre mieux. J'ai des sentiments mitigés après la pénalité de ce matin. J'ai fait de bons tours au début, mais ça a eu des conséquences néfastes sur le premier train de pneus, donc j'ai dû ravitailler un peu plus tôt que je ne l'aurais voulu."

"Dans le second relais, j'étais devant et je surveillais l'écart avec Lewis. Je prenais le large au début comme il avait le rythme pour rallier l'arrivée. J'essayais de maintenir mon rythme constant, mais à la fin les pneus ne voulaient pas de ce rythme et ils vous lâchent. C'est presque impossible d'empêcher les pneus de se dégrader ici, peu importe si vous êtes lent."

"Au final, c'était vraiment surprenant de ressortir en cinquième position de mon deuxième arrêt car je savais que les pilotes de devant étaient proches derrière Lewis. Nous avons donc soulagé la voiture pour l'économiser pour la prochaine course."

"Nous nous attendions à ce que ce soit une épreuve difficile et au final, nous étions plus proches que nous ne le pensions. Je voulais boire du champagne aujourd'hui, ce n'est pas arrivé mais nous serons de retour."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Mark Webber , Sebastian Vettel
Équipes McLaren
Type d'article Actualités