Formule 1
12 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
49 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
56 jours
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
70 jours
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
84 jours
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
98 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
Prochain événement dans
105 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
119 jours
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
133 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
Prochain événement dans
140 jours
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
154 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
Prochain événement dans
161 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
175 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
189 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
217 jours
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
224 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
238 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
245 jours
08 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
259 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
273 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
280 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
294 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
308 jours

Red Bull est prêt à bloquer l'introduction du Halo en 2017

partages
commentaires
Red Bull est prêt à bloquer l'introduction du Halo en 2017
Par :
12 juil. 2016 à 11:22

La FIA risque de devoir forcer l'introduction du système de protection du cockpit Halo pour la saison 2017 de Formule 1 sur la base de questions de sécurité, ou de la retarder un an de plus, Red Bull ayant indiqué ne pas soutenir ce projet.

Christian Horner, Team Principal Red Bull Racing
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H avec le Halo 2
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H avec le Halo 2
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H avec le Halo 2
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H avec le Halo 2
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H avec le Halo 2
Pierre Gasly, pilote de réserve Red Bull Racing, teste le système Halo sur la RB12
Pierre Gasly, Red Bull Racing RB12 , teste le système Halo
Pierre Gasly, Red Bull Racing RB12 , teste le système Halo
Pierre Gasly, pilote d'essais Red Bull Racing RB12 teste le système Halo
Pierre Gasly, pilote d'essais Red Bull Racing RB12 teste le système Halo
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H avec le Halo 2
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H avec le Halo 2
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H avec le Halo 2
Kimi Räikkönen, Ferrari SF16-H, équipé de la protection du cockpit type
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H avec la protection de cockpit de type
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H avec la protection de cockpit de type

L'instance dirigeante de la Formule 1 s'est félicitée du fait que le Halo était "techniquement prêt" à être monté sur les monoplaces de la saison 2017 de Formule 1, après des essais en piste de la dernière version de ce dispositif d'arceau censé protéger la tête du pilote contre les intrusions.

Comparé à la version utilisée lors des essais hivernaux de Barcelone, le Halo modifié exclut tout risque de choc entre le casque du pilote et son armature lors d'un accident et devrait être fait de titane pour conserver sa résistance tout en allégeant son poids.

Ce "Halo 2" a aussi passé avec succès les tests d'extraction des Grands Prix d'Autriche et de Grande-Bretagne. En marge du week-end à Silverstone, ce système avait été monté sur un châssis d'essais pour aider les équipes médicales à mieux comprendre comment agir avec ce nouvel élément.

Toutefois, en dépit du feu vert de la FIA et de l'aspect sécuritaire d'un tel dispositif, il n'en reste pas moins au cœur d'un jeu politique à plusieurs bandes, certaines équipes ne cachant pas leur questionnement quant aux implications liées à son introduction en 2017.

Ainsi, Red Bull estime que le Halo n'est pas encore suffisamment bon pour être rendu obligatoire la saison prochaine et l'écurie a déjà clairement fait comprendre qu'elle ferait barrage à une telle réglementation si le choix lui était laissé. 

Notons que la structure de Milton Keynes faisait rouler une monoplace dotée de ce système ce mardi matin lors des essais privés à Silverstone.

Les préoccupations de Vettel

Dans le même temps, Sebastian Vettel - qui a été le second pilote à tester la première version de ce dispositif publiquement en mars dernier - a exprimé quelques inquiétudes concernant la visibilité pour le pilote suite au tour d'installation qu'il a effectué vendredi dernier, lors des Essais Libres 1 du GP de Grande-Bretagne.

"Vous perdez pas mal [de visibilité] au-dessus de vous. Vous ne regardez pas le ciel tout le temps quand vous êtes en piste, mais je pense qu'il faut faire du roulage supplémentaire. Je sais que la décision va être prise très prochainement. Je ne sais pas quels sont les résultats des recherches..."

"Je pense que la raison pour laquelle c'est fait est claire, et ce qu'il doit faire est clair, nous devons juste nous assurer que nous introduisons quelque chose qui est plus sûr dans toutes les circonstances, et que nous ne faisons aucun compromis."

"Je pense que vous aurez toujours certains scénarios que vous ne pouvez pas couvrir, mais vous essayez d'en couvrir autant que possible, donc ça doit être l'objectif."

Même si la FIA peut tout à fait imposer la mise en place du Halo en se basant sur des questions de sécurité, qui demeurent son champ de prérogatives absolu au sens de l'article 2.2 du Règlement Technique 2017, il semble que l'introduction du Halo pourrait passer par les canaux normaux de la réglementation en Formule 1, à savoir le Groupe Stratégique puis la Commission F1.

Et, ce choix s'effectuant si tard dans l'année, une telle modification du règlement devra être décidée à l'unanimité pour être gravée dans le marbre. Une seule écurie suffirait donc à stopper ce processus et la prochaine réunion du Groupe Stratégique doit se tenir avant le GP d'Allemagne, qui aura lieu du 29 au 31 juillet.

Pour rappel, avant une certaine date dans l'année (ici, le 30 avril 2016), la modification du règlement de l'année suivante ne requiert que la majorité des votants pour être actée. En revanche, passée cette date, seule l'unanimité peut permettre d'introduire un tel changement.

Red Bull "pas fan"

Red Bull, par la voix de Christian Horner, son directeur, a déjà fait savoir que sa position était clairement de voter contre une introduction du Halo pour le moment. "Personnellement, je ne suis pas un grand fan du Halo", a-t-il répondu, interrogé par Motorsport.com. "Je pense que c'est une solution inélégante au problème qu'il essaie de régler."

"Je préférerais qu'il y ait plus de temps de recherche pris pour faire le travail proprement au lieu de précipiter quelque chose qui pourrait avoir d'autres conséquences. Je ne suis pas un grand fan du Halo et de ses limitations. Je ne voterais certainement pas en sa faveur pour l'instant."

Une telle position, si elle se maintenait, pourrait donc déboucher sur une situation où la FIA serait soit forcée de jouer de son pouvoir absolu en matière de sécurité pour mettre en place le Halo en 2017, soit obligée de constater qu'une ou plusieurs équipes ne souhaitent pas cela sous la forme actuelle et d'attendre 2018, où, si la proposition est faite suffisamment tôt dans l'année, elle pourrait passer à la majorité des votants. 

Avec Jonathan Noble

Article suivant
Red Bull teste le Halo à Silverstone

Article précédent

Red Bull teste le Halo à Silverstone

Article suivant

Rosberg dans l'attente d'un éventuel changement de boîte de vitesses

Rosberg dans l'attente d'un éventuel changement de boîte de vitesses
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing Boutique , Ferrari Boutique
Auteur Jonathan Noble