Red Bull et Mercedes expliquent leur vote contre les budgets plafonnés

partages
commentaires
Red Bull et Mercedes expliquent leur vote contre les budgets plafonnés
17 avr. 2014 à 09:45

La réduction des coûts est au cœur de toutes les discussions depuis une dizaine de jours en Formule 1, avec un fossé qui semble de nouveau s'être creusé entre les grosses équipes et les équipes indépendantes

La réduction des coûts est au cœur de toutes les discussions depuis une dizaine de jours en Formule 1, avec un fossé qui semble de nouveau s'être creusé entre les grosses équipes et les équipes indépendantes. La situation est telle que la FIA a convoqué une réunion exceptionnelle le 1er mai prochain en présence de toutes les équipes du plateau afin d'évoquer les solutions envisageables et qui conviendraient à tout le monde.

A Bahreïn, Jean Todt a annoncé l'abandon de l'idée soumise par la FIA en décembre dernier de plafonner les budgets. Une annonce qui a mis le feu aux poudres et qui fait suite à un refus du Groupe Stratégique de la F1, qui pense que la réduction des coûts doit passer par les règlements de la discipline. Christian Horner, patron de l'écurie Red Bull, a expliqué les motivations de ce vote contre les budgets plafonnés.

"Je pense qu'un plafonnement des budgets ne permettra jamais de contrôler les coûts efficacement", a-t-il confié à Autosport. "Toutes les équipes sont en effet d'accord pour une réduction des coûts, et la manière la plus efficace pour le faire est vraiment de comprendre davantage les règles sportives. Nous devons analyser les règles sportives et regarder quels sont nos facteurs de dépenses."

Chez Mercedes, on a également voté contre, même si l'idée originelle était visiblement séduisante pour Toto Wolff, qui a finalement refusé de se heurter à une trop grande opposition sur le sujet.

"Nous avons découvert qu'il y avait trop d'opposition de la part de certaines équipes par rapport au plafonnement des budgets. Nous devons l'accepter", a confié le directeur de l'écurie de Brackley. "Mais nous croyons vraiment que les coûts doivent baisser et être limités d'une certaine manière. Il y a des preuves qui montrent historiquement que les règlements sportif et technique sont une manière d'agir, comme la réduction des essais privés, l'introduction des couvre-feu et du parc fermé. Alors explorons de nouveau ce chemin et regardons pour quelques nouvelles règles. En espérant que cela permettra de baisser les coûts."

Prochain article Formule 1
Infographie - Les données de Shanghai

Article précédent

Infographie - Les données de Shanghai

Article suivant

Montoya : La F1 ne doit pas se détourner de l'Europe

Montoya : La F1 ne doit pas se détourner de l'Europe
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Toto Wolff , Jean Todt
Équipes Mercedes Boutique
Type d'article Actualités