Red Bull - Etre l'équipe d'usine de Renault

Christian Horner sait de quoi il parle au moment de saluer les efforts d’une équipe pour se placer dans une position de domination en F1 moderne

Red Bull - Etre l'équipe d'usine de Renault

Christian Horner sait de quoi il parle au moment de saluer les efforts d’une équipe pour se placer dans une position de domination en F1 moderne.

Le Directeur de l’équipe Red Bull Racing estime que la performance 2015 de Mercedes est "réellement incroyable" et réalise à quel point le fait que Red Bull ait été la seule autre équipe à monter sur la première marche du podium en 2014 marque une performance en soi.

Lewis Hamilton et Nico Rosberg ont signé 16 victoires à eux deux, et la firme à l’Etoile a par ailleurs obtenu un spectaculaire score de 11 doublés sur l’ensemble d’une saison lors de laquelle Mercedes n’a manqué la pole position que sur le Grand Prix d’Autriche.

"Je pense que la différence avec Mercedes était bien plus importante que ce à quoi nous nous attendions", avoue Horner, qui a non seulement vu l’équipe de Brackley arriver avec un net avantage en début de saison, mais également développer à la perfection son matériel tout au long de l’année.

"Nous craignions un déficit, mais rien d’une telle ampleur. Je pense qu’il faut tout d’abord féliciter Mercedes, qui a réalisé un travail vraiment incroyable avec son unité de puissance. Je pense que nous étions dans la pire des situations avec Renault en ce sens que nous étions non-compétitifs, avec un moteur non fiable. Mais le crédit leur revient pour avoir résolu la fiabilité moteur".

Intégration et performance pure

"C’est désormais sur le déficit de performance que nous devons nous concentrer. Je pense que Mercedes a plus investi stratégiquement que Renault. C’était quelque chose dont nous étions conscients, et à propos de quoi nous avons poussé Renault, mais malheureusement, leurs changements de direction sont intervenus trop tardivement pour avoir un impact sur cette année. Mais espérons que cela aura une grande influence sur les prochaines saisons".

Le message, final, lui est très clair : tous les efforts de Renault doivent se concentrer sur Red Bull.

"Je pense que la philosophie d’accueillir Red Bull comme une équipe d’usine et de travailler en tant que partenaire plutôt qu’en tant que client était ce qu’il fallait, car l’unité de puissance se doit d’être pleinement intégrée".

partages
commentaires
De janvier à décembre, la grande rétrospective 2014 !
Article précédent

De janvier à décembre, la grande rétrospective 2014 !

Article suivant

Classement F1 2015

Classement F1 2015
Charger les commentaires
Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Formule 1
26 oct. 2021
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021