Formule 1
03 juil.
Événement terminé
10 juil.
Événement terminé
17 juil.
Événement terminé
04 sept.
EL1 dans
22 jours
11 sept.
Prochain événement dans
29 jours
25 sept.
EL1 dans
43 jours
C
GP de l'Eifel
09 oct.
Prochain événement dans
57 jours
23 oct.
Prochain événement dans
71 jours
31 oct.
Prochain événement dans
79 jours

Horner : La FIA a été trop "zélée" envers Verstappen

partages
commentaires
Horner : La FIA a été trop "zélée" envers Verstappen
Par :
1 août 2017 à 07:00

Le directeur de l’équipe Red Bull estime que les commissaires de course ont été un peu trop "zélés" au moment de décider d’une pénalité de dix secondes contre Max Verstappen, en Hongrie.

Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Christian Horner, Team Principal Red Bull Racing RB13 sur le muret des stands
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13 avec des dégâts
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
La voiture de Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13, est ramenée au garage
La voiture de Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing
Max Verstappen, Red Bull, Daniel Ricciardo, Red Bull Racing, Jonathan Wheatley, manager Red Bull Racing
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13 et Max Verstappen, Red Bull Racing RB13 au départ
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13 passe sous un drapeau jaune pour l'abandon de Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Christian Horner, Team Principal Red Bull Racing RB13

Dans la première boucle du GP de Hongrie, Max Verstappen a bloqué une roue à l’entame du virage 2, l’amenant à partir large et heurter le ponton de son équipier Daniel Ricciardo. L’incident a neutralisé l’auto de l’Australien et l’a contraint à l’abandon.

Encaissant à chaud une frustration visible comme rarement chez lui, Ricciardo est parvenu à garder son sang-froid devant les micros et énoncer avec clarté sa façon de penser, en se montrant modéré mais ferme. L’évolution de la course autorise en effet à penser que l’Australien aurait été un candidat au podium, sinon à la victoire, sans cet accrochage.

La FIA plus dure qu'avec Bottas

En tous les cas, Christian Horner estime que la pénalité de dix secondes infligée à Verstappen est dure pour un fait de course du premier tour, particulièrement compte tenu du fait que Valtteri Bottas n’a pas reçu de telle pénalité après avoir semé le chaos au départ du GP d’Espagne (et fait abandonner Verstappen), plus tôt dans la saison.

"Je pense qu’ils ont peut-être été un peu zélés compte tenu de ce qu’on a pu voir avec la manœuvre de Bottas à Barcelone", regrette Horner. "Nous avons parlé du fait que les incidents de course arrivent, et je vois cela comme un fait de course. Oui, Max a commis une erreur. Il assume. Il s’est excusé auprès de son équipier. Daniel a accepté l’excuse et ces choses se produisent."

Red Bull avait jusqu'à présent évité les heurts entre ses coéquipiers mais il pourrait suffire de peu, comme nous le remarquions récemment, pour faire basculer la situation.

"En fait, je pense que nous avons été chanceux d’avoir passé les 12 derniers mois avec eux si souvent côte-à-côte au départ sans contact préalable. Bien entendu, ce n’était aucunement intentionnel et c’est juste très frustrant", poursuit Horner.

Dur à encaisser pour Ricciardo

La première réaction de Ricciardo n’a pas été aussi contenue que dans le paddock. On vit en effet les caméras de la FOM capturer l’Australien resté en bord de piste en train d'adresser des doigts d’honneur au passage de son équipier ! Revenu aux stands au sein de son équipe, Ricciardo fulminait encore, sachant une excellente opportunité de gros résultat envolée, et s’entretenait vivement avec Helmut Marko, conseiller sportif de l’équipe Red Bull. Horner explique que Ricciardo s’est lui aussi excusé pour sa réaction auprès de Verstappen une fois les émotions moins vives.

"On retire le casque, on vient de se faire éliminer du Grand Prix. On ne va pas faire ‘oups’ ! Il était assez remonté après ! Mais après une heure à se calmer, je dirais que c’était de nouveau une situation normale", justifie l'ancien pilote.

Interrogé sur l’importance de voir ses pilotes spontanément prendre les devants et s’excuser mutuellement, Horner s’avoue soulagé. "Massivement ! Il faut être en mesure de pouvoir regarder l’autre dans les yeux. Un texto ou un coup de téléphone, ce n’est pas la même chose."

Une chance de seconde victoire

Le premier relais de Max Verstappen en Hongrie a donné une idée de la stratégie décalée victorieuse qui aurait pu être appliquée par l’équipe. Distancé pendant la première moitié de GP avec des pneus supertendres qu’il faisait durer aussi longtemps que possible, Verstappen écopait de ses dix secondes de pénalité aux stands puis se lançait dans une spectaculaire remontée vers la tête de la course, franchissant la ligne d’arrivée à 13 secondes du vainqueur Sebastian Vettel. Capables de maintenir le rythme de Mercedes et Ferrari, les deux Red Bull auraient pu offrir une fascinante bataille à six pour la victoire en fin de course.

Horner chasse cependant l’idée selon laquelle Verstappen aurait été privé de la victoire à cause de ces dix secondes perdues et d’une petite erreur de pilotage ayant vu le Néerlandais perdre une paire de secondes.

La chance de victoire, selon Red Bull, a plutôt été perdue lors des qualifications, au cours desquelles le team aurait dû se qualifier plus haut, et ainsi possiblement éviter certaines des frictions du départ.

"Je pense que l’on a vu que dépasser était difficile depuis nos positions sur la grille. Mais la voiture n’a rien lâché en termes de rythme de course à Ferrari ou Mercedes", se satisfait-il.

"On a pu voir qu’il remontait après la pénalité et qu’il était à un moment donné à dix secondes du leader, tout en étant considérablement le plus rapide en piste. Il est donc frustrant de ne repartir qu’avec dix points quand cela aurait dû être bien plus."

Stats - Ferrari double la mise à Budapest

Article précédent

Stats - Ferrari double la mise à Budapest

Article suivant

L'histoire derrière la photo - Vettel et les célébrations du podium

L'histoire derrière la photo - Vettel et les célébrations du podium
Charger les commentaires