Red Bull et Honda visent une saison sans pénalité moteur

Dans l'optique de devenir un concurrent à prendre en compte sur la durée d'un championnat, Red Bull Racing et Honda ont fixé de nouveaux objectifs très clairs en matière de fiabilité de l'unité de puissance.

Red Bull et Honda visent une saison sans pénalité moteur

Après une première année de collaboration prometteuse, marquée par des progrès évidents du côté du motoriste, le tandem Red Bull-Honda veut franchir un cap pour s'installer comme un challenger sérieux face à Mercedes. Lors de la première semaine d'essais hivernaux à Barcelone, la RB16 a déjà envoyé des signaux positifs, avec de nombreux kilomètres accumulés et un rythme ayant eu tendance à confirmer les ambitions de l'écurie de Milton Keynes. Outre la performance, il va falloir s'assurer de la fiabilité de l'unité de puissance Honda et l'objectif sur ce point est clair : après avoir passé un hiver où les kilomètres au banc d'essais ont été plus importants que jamais, entrer dans le cadre réglementaire des trois moteurs par pilote et par saison semble du domaine du possible. Loin, si loin des 23 V6 utilisés par Honda lors de la saison de son retour en 2015 !

Lire aussi :

Directeur général de Honda F1, Masashi Yamamoto confirme que l'idée est de disputer la saison 2020 sans avoir à dépasser le quota. "C'est notre programme, et nous allons donc essayer de respecter cette allocation sans pénalité", précise-t-il à Motorsport.com. "Nous étions plutôt compétitifs en deuxième partie de saison dernière. La fiabilité était également très bonne. Nous avons donc essayé de continuer avec cette fiabilité tout en trouvant davantage de puissance. C'était notre priorité."

Si l'objectif est d'être capable de respecter le quota réglementaire, la perspective de l'enfreindre moyennant des pénalités n'est pas totalement exclue. Il s'agit d'une éventualité qui sera exploitée en fonction des circonstances. "Nous ne prévoyons pas de quatrième moteur pour le moment", explique Christian Horner, directeur de Red Bull Racing. "Le plan, c'est d'y aller avec trois. Si ça devient un calendrier à 21 Grands Prix, ça rendra évidemment les choses légèrement plus simples. Si nous devions en utiliser un quatrième, il faudrait le faire au bon endroit pour en minimiser l'incidence. Nous serons toujours en quête de la performance avant tout le reste."

Le moteur de la Red Bull Racing RB16

L'optimisme perçu l'est également parce que les données issues du travail de Honda ont de quoi rassurer. Dans les rangs de l'écurie autrichienne, on se réjouit également du travail d'intégration du bloc moteur dans la RB16, qui s'est considérablement amélioré.

"La corrélation entre ce que nous voyons en piste et le banc d'essais semble taper en plein dans le mille", explique le directeur de Red Bull Racing. "De ce côté, c'est aussi encourageant. C'est toujours facile de se laisser griser par la feuille des temps, surtout lors des premiers essais. Ça va bouger d'ici Melbourne, j'en suis certain. Nous avons connu un bon hiver. L'année dernière était la première avec Honda, nos relations ont évolué, se sont renforcées au fil de l'année et de l'hiver. Tout ce package est davantage intégré. Toute l'équipe a fait un formidable travail pour faire cette voiture. Nous arrivons [aux essais hivernaux] avec plus de kilomètres que jamais auparavant au banc d'essais. La fiabilité est là d'emblée en quittant le stand et les retours des pilotes jusqu'à présent sont encourageants."

Propos recueillis par Ronald Vording et Jonathan Noble  

partages
commentaires
Racing Point évoque des "transferts de technologie" avec Aston Martin

Article précédent

Racing Point évoque des "transferts de technologie" avec Aston Martin

Article suivant

Pilotes, numéros, monoplaces : la grille F1 2020 en images

Pilotes, numéros, monoplaces : la grille F1 2020 en images
Charger les commentaires
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021