Red Bull a perdu "deux mois" à cause de sa soufflerie

Red Bull n'a pas connu un début de saison idéal avec l'arrivée de la nouvelle réglementation de Formule 1 pour 2017. En cause selon l'écurie, les dimensions accrues des voitures, qui perturbent la soufflerie de Milton Keynes.

Malgré les prévisions selon lesquelles la nouvelle réglementation jouerait en faveur de Red Bull en faisant la part belle à l'aérodynamique, permettant potentiellement à l'équipe de jouer le titre pour la première fois depuis 2013, celle-ci est en retrait par rapport à Mercedes et à Ferrari depuis les essais hivernaux.

Red Bull a découvert que certaines pièces n'étaient pas aussi performantes en piste que les simulations effectuées à l'usine ne l'indiquaient. Bien que Christian Horner, directeur d'équipe, ait affirmé en juin que ce problème était résolu, il reconnaît que le team a pris beaucoup de retard.

"Nous nous sommes vraiment retrouvés en difficulté, il n'y avait pas de corrélation entre les outils et ce que nous voyions en piste", déclare Horner. "C'est tout particulièrement la soufflerie qui nous a un peu égarés. La taille du modèle et la taille des pneus dans la soufflerie que nous avons ont donné des résultats erronés, alors qu'auparavant, c'était très, très fiable dans des domaines spécifiques, et tout d'un coup, nous avions cette divergence entre la piste, la soufflerie et la CFD."

"Le gros problème que nous avions est que la voiture est soudain devenue beaucoup plus large, beaucoup plus grosse, il y avait bien plus d'obstruction, et notre soufflerie y était très sensible, avec des problèmes que nous n'avions pas rencontrés précédemment."

"Cela nous a probablement fait perdre deux mois, deux mois et demi. Puis on travaille d'arrache-pied pour essayer de rattraper tout le temps perdu, mais ce n'est pas comme si les autres restaient les bras croisés."

Un concept à faible traînée

Red Bull a opté pour un design à faible traînée cette saison, dans un contraste marquant par rapport aux concepts précédents, qui se focalisaient sur la vitesse de passage en courbe pour pallier le déficit de vitesse de pointe. Horner explique que l'écurie est resté fidèle à la philosophie adoptée pour 2017, avec des changements apportés aux développements une fois que les problèmes de corrélation avec la soufflerie ont été diagnostiqués.

"L'empattement et le concept fondamental de la voiture sont les mêmes", poursuit le Britannique. "Il s'agit juste de son évolution. C'est la direction de l'évolution qui a changé, nous ajoutons de la performance à la voiture."

Malgré une victoire fortuite avec Daniel Ricciardo dans le chaotique Grand Prix d'Azerbaïdjan, Red Bull accuse un retard de 173 points sur Mercedes au championnat des constructeurs à la trêve estivale. Horner a toutefois bon espoir que le reste de l'année se passe bien mieux pour son équipe.

"Depuis Barcelone, à chaque Grand Prix, nous parvenons à tirer davantage de performance de la voiture", souligne-t-il. "Nous avons fait de très bons progrès lors de la première moitié de saison. Nous avons perdu beaucoup de terrain au début, mais nous espérons une deuxième moitié de saison bien plus compétitive."

 

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Daniel Ricciardo , Max Verstappen
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Actualités
Tags horner