Red Bull - La technologie doit passer après le divertissement

Christian Horner pense que la mise en avant de la technologie a pris une dimension trop importante par rapport aux autres ingrédients qui font la course en Formule 1. 

Red Bull - La technologie doit passer après le divertissement
Daniil Kvyat, Red Bull Racing RB11
Christian Horner, Team Principal Red Bull Racing
Sebastian Vettel, Ferrari SF15-T au départ
Kimi Raikkonen, Ferrari SF15-T et Marcus Ericsson, Sauber C34
Daniil Kvyat, Red Bull Racing RB11
Christian Horner, Team Principal Red Bull Racing
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB11
Charger le lecteur audio

Le directeur de Red Bull Racing n’est pas le dernier à juger les motorisations turbo hybrides exceptionnelles par ce qu’elles démontrent. Il n’est toutefois pas convaincu par l’intérêt que cela apporte en Formule 1, essentiellement aux yeux du public. S’il est lui-même impressionné par le degré de complexité et d’efficacité des unités de puissance utilisées depuis 2014, Horner craint néanmoins que la F1 ne soit pas la vitrine idéale pour exposer aux spectateurs ce type d’avancées technologiques. 

"Ce que ces voitures accomplissent avec 100 kg de carburant, et les économies de carburant qu’elles parviennent à faire, c’est impressionnant, mais je ne suis pas certain que de nombreux fans s’en préoccupent", explique-t-il. "Je crois que ce qu’ils veulent voir, ce sont des pilotes qui doivent être des héros, de la course roue contre roue, de la concurrence." 

Un show du départ à l'arrivée

Pour de nombreuses raisons, et notamment depuis la saga qui l’a menée à opter pour des V6 Renault rebadgés en 2016, l’écurie Red Bull Racing défend avec ferveur l’introduction d’un moteur indépendant simplifié à court terme. Une possibilité qui semble encore moins d’actualité depuis que les motoristes ont trouvé un accord pour réduire la facture des unités de puissance actuelles. 

Les discussions autour d’une nouvelle règlementation technique pour 2017 sont elles aussi en train de déboucher sur une copie finale qui sera vraisemblablement moins poussée que les plans initiaux, là encore au grand dam de Red Bull. Pourtant, Horner en est convaincu, le spectacle doit primer sur la technologie. 

"Les monoplaces sont vraiment spectaculaires à piloter et je crois que la Formule 1 est le pinacle du sport automobile, qu’elle fait face à un nombre incroyable d’autres sports qui demandent désormais de l’exposition télévisuelle", insiste-t-il. "Il faut que ce soit divertissant du début à la fin. Je crois que c’est ce que nous devons nous efforcer de faire, c’est ce que nous devons chercher à accomplir. Bien sûr, la technologie joue un rôle désormais, mais je ne crois pas que ça doit être le rôle fondamental, ce devrait d'abord être une affaire de pilotes et de course à 100%."

partages
commentaires
Button - Hamilton a quitté McLaren sous le coup de l’émotion
Article précédent

Button - Hamilton a quitté McLaren sous le coup de l’émotion

Article suivant

En 1992, la ridicule aventure F1 d'Andrea Moda

En 1992, la ridicule aventure F1 d'Andrea Moda
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Formule 1
26 janv. 2022
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021