Red Bull : Mercedes va "30 km/h plus vite" avec des appuis "de Monaco"

La perplexité règne chez Red Bull Racing face à la domination affichée par Mercedes au Grand Prix de São Paulo.

Red Bull : Mercedes va "30 km/h plus vite" avec des appuis "de Monaco"

"Quand ils prennent un moteur neuf, ils ont un peu plus de puissance pendant un week-end, alors pour moi ce n'est pas une grande surprise", déclarait Max Verstappen après avoir été nettement battu par Lewis Hamilton lors des qualifications du Grand Prix de São Paulo. Quarante-huit heures plus tard, après deux remontées effrénées du pilote Mercedes jusqu'à la victoire ce dimanche, le son de cloche a légèrement évolué chez Red Bull.

Dire que Max Verstappen et Sergio Pérez étaient impuissants face à Hamilton et son moteur neuf serait probablement exagéré compte tenu de la résistance offerte par le Néerlandais, mais il n'était clairement pas facile pour eux de se défendre. Christian Horner est subjugué par l'évolution du rapport de force entre les deux écuries.

"Leur vitesse de pointe est vraiment impressionnante. Le nouveau moteur, ils ont un aileron arrière de Monaco ici, c'est très, très impressionnant", déclare le directeur de Red Bull Racing à l'antenne de Sky Sports F1. "Forcément, en tant que pilote, Max ne peut pas se défendre face à ça. Si tout autre pilote devait être à moins de quatre dixièmes pour pouvoir dépasser, Mercedes était à neuf dixièmes ou une seconde et pouvait être dans la zone de freinage au bout de la ligne droite. C'est donc une arme très puissante avec des circuits rapides qui arrivent lors des trois dernières courses."

Pourrait-on voir une réclamation de Red Bull quant à la légalité de la Mercedes W12 ? Pas pour l'instant, répond Horner, qui se garde bien d'exclure cette éventualité définitivement. "Nous n'allons pas porter réclamation après cette course", répond le Britannique. "Il est important de comprendre d'où vient cette vitesse, ils avaient évidemment un moteur neuf ici. Ils ont un niveau d'appui de type Monaco. Quand [Hamilton] a doublé Max, il allait quasiment 30 km/h plus vite dans ce tour. C'est juste quelque chose qu'il nous faut comprendre, et c'est à la FIA de faire respecter le règlement en F1 et de gouverner, alors nous lui faisons confiance, ainsi qu'à ses tests et à son enquête."

Il ne reste plus que trois Grands Prix à disputer en cette saison 2021, et l'avance de Verstappen sur Hamilton au championnat des pilotes est réduite à 14 points, tandis que chez les constructeurs, Mercedes a désormais 11 longueurs d'avance. À quoi peut s'attendre Red Bull en arrivant sur trois nouvelles pistes : Losail (Qatar), Djeddah (Arabie saoudite) et le nouveau tracé d'Abu Dhabi ?

"Cela dépend vraiment du type de circuit, car nous avons vu aujourd'hui qu'il était impossible de se battre avec [la Mercedes]", estime Horner. "Je trouve que Max a fait un travail exceptionnel en menant 75% de la course en ayant Lewis derrière lui, avec la vitesse qu'il avait. Nous allons nous battre, nous allons tout donner. Nous avons travaillé si dur pour nous mettre dans cette position, et Mercedes n'a jamais été dans cette position. Ils ont gagné en dominant, tout était fait à ce stade. Nous les poussons dans leurs retranchements autant que possible et continuerons de le faire jusqu'au drapeau à damier à Abu Dhabi."

Lire aussi :

partages
commentaires
McLaren dément tout rachat par Audi, Volkswagen se prépare à la F1
Article précédent

McLaren dément tout rachat par Audi, Volkswagen se prépare à la F1

Article suivant

Opinion - L'arbitre du duel Verstappen-Hamilton n’est pas à la hauteur

Opinion - L'arbitre du duel Verstappen-Hamilton n’est pas à la hauteur
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021