Red Bull préconise des moteurs bruyants pour 2025

La Formule 1 devrait changer de direction et adopter des moteurs bruyants avec des tours moteur élevés lorsqu'arrivera la nouvelle réglementation en 2025, estime Christian Horner, directeur de Red Bull Racing.

Red Bull préconise des moteurs bruyants pour 2025
Charger le lecteur audio

Les discussions ont commencé sur la direction à emprunter quant à la nouvelle génération d'unités de puissance en Formule 1, avec Porsche et Audi représentant le groupe Volkswagen notamment, et le plan général est de s'en tenir au concept hybride actuel. Cependant, les moteurs auront un carburant écologique et le boost de puissance électrique sera accru.

Lire aussi :

Red Bull doute toutefois que ce soit la bonne voie. "Je pense que le moteur à combustion a bel et bien un avenir", déclare Christian Horner. "Alors pourquoi ne pas mettre en place des moteurs au vrombissement fantastique, et de manière écologique ? Je pense que le biocarburant et les carburants écologiques permettent de le faire."

"Je sais que l'électrification est soutenue politiquement, mais est-ce la bonne voie pour dans 25 ou 30 ans ? Je pense que la F1 pourrait jouer un rôle clé avec les carburants et nos fournisseurs de carburant sur l'écologie et le fait d'avoir zéro émission, avec un moteur performant aux tours moteur élevés, qui suscite l'émotion. Ne serait-ce pas fantastique si nous empruntions cette voie ? Je suis sûr que tous les Grands Prix seraient à guichets fermés."

L'idée de Horner de s'éloigner du concept actuel ne fait toutefois pas l'unanimité auprès des autres motoristes. Toto Wolff, directeur de Mercedes AMG F1, doute que la génération de fans actuelle soit réellement en faveur de moteurs bruyants : "Je serais en désaccord avec Christian, car c'est ce que nous pensons, mais nous ne sommes plus la génération la plus pertinente. Quand on demande à un jeune de 18 ans ou de 22 ans l'importance de bruit, la plupart de ces gars regardent via différents écrans où le bruit n'a que peu d'importance, voire aucune."

"Personnellement, j'aime ça moi aussi, j'aimerais avoir un 12-cylindres qui hurle en piste. Mais il se trouve que nous sommes un sport ainsi qu'un business. Je pense que nous perdrions toute pertinence vis-à-vis de nos partenaires, sponsors et acteurs majeurs si nous ne pensions pas à l'environnement et à l'impact que nous avons. Je pense que même si nous les aimons, garder les moteurs à combustion bruyants serait en total décalage avec la direction empruntée par le monde et rebuterait tous les partenaires commerciaux de la F1."

partages
commentaires
L'Arabie saoudite investit près de 650 M€ dans McLaren
Article précédent

L'Arabie saoudite investit près de 650 M€ dans McLaren

Article suivant

Qualifs - La riposte de Lewis Hamilton !

Qualifs - La riposte de Lewis Hamilton !
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021