Red Bull ne devra pas commettre d'erreur en essais libres

Fabrice Lom, comment avez-vous vécu le dernier Grand Prix ?Notre niveau de performance n’était fantastique depuis le début du week-end mais nous avons cru saisir notre chance au moment de la sortie de Piquet

Fabrice Lom, comment avez-vous vécu le dernier Grand Prix ?


Notre niveau de performance n’était fantastique depuis le début du week-end mais nous avons cru saisir notre chance au moment de la sortie de Piquet. Nos voitures se trouvaient alors à un point du circuit qui nous a permis de les faire ravitailler avant que la voiture de sécurité n’entre en piste. Du coup, nous nous sommes retrouvés aux avant-postes lorsque la course a repris. Malheureusement, alors que tout semblait se dérouler parfaitement pour nous, les choses se sont compliquées.

De quelle manière ?


Tout d’abord, Mark, qui n’avait jamais connu le moindre problème mécanique en course cette saison, a dû renoncer ; un coup dur car il pouvait viser le podium. Ensuite, David s’est fait légèrement gêner lorsque Fernando a déboulé de la voie des stands. Il s’est alors fait passer par Hamilton. Lorsqu’il est rentré pour son dernier arrêt, une incompréhension entre les mécaniciens lui a fait perdre quelques secondes ; pas grand-chose mais suffisamment pour que d’autres monoplaces se faufilent. Nous terminons septième alors que nous pouvions inscrire de gros points. C’est frustrant.

Un moteur Renault s’est imposé, cela rend-il la déception moins amère ?


Mes sentiments sont mitigés, c’est certain ! J’étais à la fois déçu du résultat de Red Bull et tellement content de voir un moteur Renault sur la première marche du podium ! Et puis, il aurait été possible d’avoir deux de nos moteurs sur le podium, dans deux châssis différents…

La campagne asiatique se poursuit avec le Grand Prix du Japon au Mont Fuji. Comment abordez-vous cette course ?


Nous espérons tout d’abord ne pas avoir à disputer un Grand Prix dans les mêmes conditions météorologiques que l’année dernière, même si nous avions été très proches de réaliser un bon résultat. Le circuit de Fuji comporte une longue ligne droite mais elle n’est pas un gros problème pour la fiabilité. Il ne s’agit pas d’un circuit atypique, il ne comporte aucune réelle spécificité à notre niveau. L’essentiel sera donc de bien le préparer et de ne commettre aucune erreur lors des essais libres.

Où en sont David et Mark dans le cycle d’utilisation des moteurs ?


David utilisera à Fuji le moteur avec lequel il a pris le départ à Singapour. Mark, quant à lui, aura un moteur neuf.

Source : ING Renault F1 Team

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités