Red Bull n'a pas utilisé Pérez pour gêner Hamilton

Red Bull a précisé ses intentions dans le choix de laisser Sergio Pérez en piste le plus longtemps possible à Portimão.

Red Bull n'a pas utilisé Pérez pour gêner Hamilton

Lors du Grand Prix du Portugal, Red Bull Racing a pris la décision d'allonger considérablement le premier relais de Sergio Pérez en pneus mediums. Ce choix a même permis au pilote mexicain d'occuper la tête de la course pendant 13 tours, tandis que ses concurrents directs étaient déjà passés par les stands, mais l'écurie autrichienne assure que l'objectif de la manœuvre n'était en aucun cas de gêner la progression de Lewis Hamilton pour permettre à Max Verstappen de recoller au Britannique.

Lire aussi :

Ce dernier a d'ailleurs doublé Pérez relativement facilement, à l'aide du DRS et à la faveur de ses pneus en meilleur état, lorsqu'il s'est agi de récupérer le commandement de l'épreuve. Le fait que le pilote Red Bull soit appelé au stand dès le tour suivant le dépassement de Hamilton a pu éveiller quelques doutes, mais l'écurie de Milton Keynes s'en défend et explique pourquoi Pérez a été maintenu en piste 51 tours durant avec la gomme medium, exercice dans lequel il est réputé pour exceller.

"C'était davantage axé sur la volonté de chausser les pneus tendres pour aller chercher le point du meilleur tour en course", explique Christian Horner, directeur de Red Bull Racing. "C'est pour cela que nous sommes allés si loin. Le pneu tendre n'avait pas un gros avantage, et si l'on abuse de lui sur un tour, c'est encore plus marginal. Sergio était à une solide quatrième place, sans opportunité de rattraper les voitures devant et à l'abri de celles derrière lui, alors nous nous sommes dit qu'il fallait aller jusqu'au point où il serait raisonnable d'aller au bout et de tenter le meilleur tour en course."

"Il a été le premier à le signer, puis Valtteri [Bottas] a réussi à se faufiler dans une fenêtre d'arrêt au stand pour le tenter à son tour. Nous nous sommes dit que nous allions répliquer avec Max [Verstappen], et les gars ont fait cet arrêt en 1"9, mais pour des limites de piste qui n'ont provoqué de pénalité pour personne d'autre que Max, il ne l'a pas eu."

Pérez de plus en plus à l'aise

Quatrième sous le drapeau à damier, Pérez a signé son meilleur résultat en trois Grands Prix chez Red Bull, concluant un week-end abouti puisqu'il a également signé la quatrième place en qualifications. Le Mexicain va dans le bon sens concernant son adaptation au volant de la RB16B, ce que confirme son patron malgré des conditions pas toujours évidentes à Portimão.

"Il y arrive", se félicite Horner. "Ici c'était vraiment difficile en raison du vent, mais on peut voir que les courses se mettent en place pour lui une fois qu'il a le champ libre. Il ne faut pas oublier qu'il a réussi à dépasser Norris, qui l'avait doublé en sortant complètement de la piste." [Une version contredite à la fois par Pérez et par la direction de course, ndlr]

"Une fois qu'il avait le champ libre, il faisait les mêmes temps au tour que les leaders et a signé le meilleur tour en course à un moment donné, donc je pense que tout se met vraiment en place pour lui. Je suis content des progrès qu'il fait et avec plus de temps et d'expérience, tout va se mettre bout à bout."

partages
commentaires
Les notes du Grand Prix du Portugal 2021

Article précédent

Les notes du Grand Prix du Portugal 2021

Article suivant

Gasly a vécu une "course difficile" au Portugal

Gasly a vécu une "course difficile" au Portugal
Charger les commentaires
Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021