Red Bull Racing joue la carte de la sérénité

A Jerez, Red Bull Racing a vécu une première semaine d'essais très difficile

A Jerez, Red Bull Racing a vécu une première semaine d'essais très difficile. Avec un temps de roulage très limité et des problèmes avec la nouvelle unité de puissance Renault Energy F1, l'équipe Championne du Monde a donné quelques signes d'inquiétudes.

Pourtant, dans les rangs de l'écurie de Milton Keynes, l'heure est loin d'être à l'alarmisme. Surtout, on assure que ces débuts compliqués n'ont absolument rien à voir avec les départs de plusieurs ingénieurs renommés vers d'autres équipes durant l'intersaison.

"Les problèmes actuels découlent de la partie moteur et non de notre équipe, qui a encore le haut niveau de savoir-faire dont elle a besoin", insiste Dietrich Mateschitz, grand patron de Red Bull.

"Ces problèmes de jeunesse n'ont pas été une grosse surprise. Nous nous attendions à des premiers essais difficiles et maintenant les problèmes doivent être réglés pour les essais de Bahreïn."

Quoi qu'il en soit, on semble se préparer au scénario du "pire" chez Red Bull Racing, avec une RB10 qui ne serait pas encore au niveau pour les premières courses de la saison. Mais si cela devait se produire, l'équipe n'abandonnerait pas aussi vite.

"La vérité tombera quand nous serons sur la grille à Melbourne", poursuit Mateschitz. "C'est à nous et à Renault de régler les problèmes et d'être prêts. Être derrière au début de la saison ne signifie pas nécessairement que vous avez déjà perdu le titre. Vous avez toujours une chance après quelques mauvaises courses au début."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Actualités