Red Bull respectera son contrat avec Renault

Red Bull insiste : l'écurie autrichienne a bien l'intention d'honorer son contrat avec Renault en 2016, malgré la rumeur Mercedes apparue ce week-end au sein du paddock.

Autocar avait en effet révélé l'existence de discussions entre Red Bull et Aston Martin au sujet d'un nouveau partenariat commercial, qui serait soldé par un accord avec Mercedes pour la fourniture des unités de puissance.

Christian Horner, Directeur de Red Bull Racing, précise ainsi que son équipe est liée à Renault et à Infiniti jusqu'à la fin de la saison 2016, admettant tout de même que toutes les possibilités sont ouvertes pour l'avenir.

"Nous disposons d'un contrat avec Infiniti et d'un contrat avec Renault jusqu'à la fin de l'année prochaine," déclare Horner. "C'est la seule information concrète qui existe, le reste est de la pure spéculation. La semaine dernière, on nous liait à Ferrari, cette semaine à Aston Martin et la semaine prochaine, ce sera probablement au tour de Honda ou Lamborghini."

"Nous avons un engagement à respecter et nous entretenons d'ailleurs d'excellentes relations avec Infiniti."

La politique pourrait influencer la suite

S'il se dit que Red Bull désirerait réellement disposer de moteurs Mercedes, peut-être via un rapprochement avec Aston Martin, les chances du groupe autrichien de convaincre la maison-mère du constructeur allemand sont minces.

Red Bull n'a pas hésité à attaquer Mercedes ces derniers mois et les relations tendues entre les deux entités ne dateraient pas d'hier. Il y aurait également conflit entre la firme à l'étoile et le grand patron de Red Bull, Dietrich Mateschitz.

À Silverstone, le Directeur de Mercedes Motorsport Toto Wolff a admis que seul un changement radical de politique en F1 pourrait ouvrir la porte à cette option.

"Il y a beaucoup de choses à prendre en considération," a-t-il déclaré. "Que se passera-t-il si Renault décide d'avoir à nouveau sa propre équipe ? Continueront-ils à fournir Red Bull et Toro Rosso ?"

"Qui va fournir Red Bull et ainsi assurer leur avenir dans la discipline ? Jusqu'à présent, ils représentaient pour nous l'ennemi, mais l'ennemi se situe peut-être ailleurs aujourd'hui."

"Qu'est-ce que cela pourrait signifier ? Pour l'heure, il n'y a aucune discussion entamée, mais toutes les options doivent être considérées."

A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Actualités
Tags renault