Red Bull ne songe pas à un nouvel échange entre Gasly et Albon

Red Bull se montre satisfait de la situation actuelle et par les performances de Pierre Gasly et Alexander Albon dans leurs équipes respectives.

Red Bull ne songe pas à un nouvel échange entre Gasly et Albon

Un an après l'échange de baquet entre Pierre Gasly et Alexander Albon, Red Bull ne réfléchit pas au scénario inverse. Le début de saison 2020 donne lieu à une dynamique contraire à celle de l'an passé, puisque le Français fait de belles choses au volant de sa modeste AlphaTauri tandis que le Thaïlandais est à la peine avec sa Red Bull. Le premier domine nettement son coéquipier Daniil Kvyat, le second souffre de la comparaison avec Max Verstappen.

Malgré les difficultés rencontrées par Albon, le clan Red Bull ne le lâche pas et fait tout pour l'aider. Le discours de Christian Horner est clair dans ce sens, suivi d'actes pour marquer la confiance comme avec le changement d'ingénieur accordé au pilote de 24 ans il y a quelques semaines. Les dirigeants de Red Bull Racing admettent également que la RB16 est particulièrement compliquée à appréhender et que cela joue un rôle important dans les résultats en demi-teinte d'Albon. Ce dernier n'a pas fait mieux qu'une quatrième place à Spielberg jusqu'à présent.

Lire aussi :

Selon Horner, il n'y a pas lieu de changer quoi que ce soit car les deux pilotes donnent satisfaction dans leur "environnement" respectif, même si le Britannique est le premier à reconnaître les très belles performances du Français.

"Il est performant dans l'environnement que lui offre AlphaTauri", estime le directeur de Red Bull Racing. "La voiture est bonne cette année, et je pense que c'est peut-être une voiture parfois plus facile à piloter que la nôtre. Mais les performances d'Alex le dimanche ont été très solides. Il a de nouveau fait une bonne course [en Belgique]. Sa défense, ses dépassements et son attaque sont toujours costauds, je crois que nous allons dans la bonne direction. C'est bien de voir Pierre retrouver son niveau, c'est pour cela qu'il est toujours dans le programme. Mais nous sommes satisfaits de la façon dont se passent les choses."

S'il est clairement en retrait par rapport à Verstappen, Albon prouve qu'il est en mesure de marquer régulièrement des points importants pour Red Bull en vue du championnat constructeurs. Hormis son abandon lors du Grand Prix d'ouverture en Autriche, il a toujours été au rendez-vous du top 10, et c'est cette régularité que l'écurie de Milton Keynes attend en premier lieu.

"Alex a connu un week-end solide [à Spa], il est désormais quatrième au championnat pilotes", fait remarquer Horner. "C'est naturellement frustrant de se battre toujours contre les deux mêmes voitures et de voir la même gagner chaque week-end. Mais nous travaillons d'arrache-pied pour changer les choses à un moment donné."

partages
commentaires
La F1 "ne veut pas" que le spectacle vienne de problèmes de pneus

Article précédent

La F1 "ne veut pas" que le spectacle vienne de problèmes de pneus

Article suivant

Ferrari aura besoin "de nombreuses années" pour revenir au sommet

Ferrari aura besoin "de nombreuses années" pour revenir au sommet
Charger les commentaires
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021