Red Bull n'a plus de sponsor titre mais ne prévoit pas de remplacement

Red Bull perd son sponsor titre en Aston Martin, qui va investir ses deniers dans son propre team à compter de 2021. Pour autant, la marque autrichienne ne se précipite pas pour déterminer d'un possible remplaçant à accoler à son nom.

Red Bull n'a plus de sponsor titre mais ne prévoit pas de remplacement

Red Bull Racing ne prévoit pas de remplacer Aston Martin comme sponsor titre l'année prochaine alors que le constructeur britannique de voitures de sport concentre désormais ses efforts sur sa propre équipe de Formule 1 suite au rachat de Racing Point.

Les deux entreprises ont conclu, début 2018, un partenariat de sponsoring en titre et une collaboration technique sur le projet de l'Hypercar Valkyrie. En plus de faire partie du nom officiel de l'équipe, Aston Martin voyait son logo figurer à des endroits très visibles sur les F1 du team de Milton Keynes, notamment au niveau de l'aileron arrière. On trouvait aussi le logo sur les combinaisons des pilotes. Mais suite au rachat d'Aston Martin par Lawrence Stroll et à son projet de rebaptiser Racing Point sous le nom de la société britannique, il a été convenu que le parrainage de Red Bull prendrait fin au terme de cette saison 2020.

Alors que Red Bull espère ajouter de nouveaux sponsors à son package en 2021, le patron de l'équipe, Christian Horner, a néanmoins clairement indiqué qu'il n'est pas prévu de trouver un nouveau partenaire de ce type pour l'instant. "Nous n'avons pas de sponsor titre pour remplacer Aston Martin l'année prochaine [mais] nous aurons de nouveaux sponsors que nous introduirons l'année prochaine", précise-t-il. "Aston Martin ne sera évidemment pas sur notre voiture. Nous en avons bénéficié quatre ans : trois ans en tant que sponsor titre et quatre ans en tout avec eux sur la voiture. Nous avons contribué à promouvoir la marque et nous avons évidemment entretenu une excellente relation avec le projet Valkyrie."

Lire aussi :

"Il est évident que nos accords ont été conclus sous la direction de l'ancien PDG Andy Palmer, qui a toujours apporté un soutien considérable à l'équipe", ajoute Horner. "Et avec le rachat de l'entreprise par Lawrence, il était évidemment naturel pour eux de se retirer. Nous attendons avec impatience de voir le nom d'Aston Martin continuer à vivre en F1 l'année prochaine."

Bien que le contrat de sponsoring se termine, Red Bull continuera à travailler sur le projet Valkyrie, les livraisons de l'Hypercar routier designé par Adrian Newey étant prévues pour 2021. "La voiture est en marche et nous faisons tous les essais. Bien sûr, la relation va jusqu'à ce que toutes les voitures soient achevées par Red Bull Advanced Technologies", assure le patron d'équipe.

Red Bull a l'habitude de s'associer aux grandes marques automobiles pour son parrainage en titre. Elle avait auparavant signé un accord avec le constructeur automobile Infiniti de 2013 à 2015 mais celui-ci a pris fin suite à la scission de l'équipe de Milton Keynes avec Renault.

Lire aussi :

partages
commentaires
Ferrari salue "de petites réussites très significatives" en 2020

Article précédent

Ferrari salue "de petites réussites très significatives" en 2020

Article suivant

Le virage 10 du Circuit de Barcelone va être modifié

Le virage 10 du Circuit de Barcelone va être modifié
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Max Verstappen
Équipes Red Bull Racing , Aston Martin Racing , Racing Point
Auteur Guillaume Navarro
Les notes du Grand Prix d'Émilie-Romagne 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Émilie-Romagne 2021

Après le Grand Prix d'Émilie-Romagne, deuxième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021