Red Bull : Il serait "très simple" de travailler avec Porsche

Le directeur de Red Bull, Christian Horner, a affirmé qu'il serait "très simple" pour le département moteur du constructeur de travailler avec un nouveau fournisseur d'unité de puissance en F1, alors que l'éventualité d'une arrivée de Porsche se précise.

Christian Horner, team principal, Red Bull Racing

Ce jeudi, le groupe Volkswagen a confirmé s'intéresser à une arrivée en Formule 1 avec ses marques Audi et Porsche en vue de la prochaine génération d'unités de puissance, qui entreront en vigueur en 2026. Toutefois, pour le moment, la décision n'a pas été prise de sauter le pas, et une "phase d'évaluation finale" est en cours tant que les discussions se poursuivent autour des nouvelles règles.

Porsche est depuis plusieurs mois lié à Red Bull, qui ne dispose pas cette saison, officiellement, de soutien d'usine de la part d'un motoriste. Pour utiliser le moteur Honda dans le cadre du gel, la firme autrichienne a monté un département moteur, même si une partie du travail autour de cette unité de puissance demeure entre les mains de Honda. Les discussions entre Red Bull et Porsche semblent en tout cas à un stade avancé.

Lire aussi :

Interrogé par Motorsport.com sur le sujet à Melbourne, Christian Horner a déclaré qu'il s'agissait "d'une grande nouvelle pour la Formule 1 que deux marques comme celles-ci envisagent une arrivée" dans la discipline. Expliquant par ailleurs qu'il serait "naturel" pour son équipe de discuter avec elles, il a assuré que le processus d'ajustement de Red Bull Powertrains à un nouveau partenaire serait en tout cas aisé.

"Ce serait très simple, mais il faudrait que ce soit avec le bon partenaire, évidemment. Il serait ainsi logique pour nous de discuter avec les deux constructeurs, ou avec n'importe quel motoriste sérieux. Pour nous, Powertrains est un projet en cours, il est dans les temps, et nous sommes vraiment enthousiasmés par le talent que nous avons réussi à attirer dans cette entreprise."

Le moteur de la Red Bull Racing RB16B.

Le moteur de la Red Bull Racing RB16B.

Red Bull a rapidement agrandi son campus de Milton Keynes afin d'installer son département moteur, un projet dont Horner affirme qu'il n'a jamais été dépendant de l'arrivée d'un nouveau partenaire. "Le premier moteur monocylindre tournera de manière imminente pour les règles 2026. Nous emménageons dans les nouvelles installations à la fin du mois de mai. Au niveau du recrutement, nous avons attiré des talents fantastiques dans le groupe. Donc oui, nous sommes satisfaits des progrès réalisés."

L'arrivée éventuelle de Porsche comme partenaire en 2026 serait sans doute facilitée par la possibilité d'utiliser le département moteur de Red Bull à Milton Keynes, avec une plus grande flexibilité sur la manière de fonctionner et de développer les blocs moteur.

Max Verstappen a pour sa part déclaré ce vendredi en conférence de presse que la perspective de voir Porsche et Audi rejoindre la F1 de quelque manière que ce soit était "très excitante" et "très importante" pour le championnat : "Nous avons dix supers équipes, mais avoir aussi de très grandes marques, de voir cet engagement, je suis impatient de voir ce que l'avenir réservera aux écuries."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent EL2 - Ferrari confirme avec Leclerc devant Verstappen
Article suivant Hamilton : "Aucune modification ne fait de différence" chez Mercedes

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France