Red Bull, une stratégie commerciale rondement menée

Le doublé de Red Bull Racing ce dimanche au Grand Prix de Corée du Sud n'a pas été l'unique gros coup de la célèbre marque de boissons énergisantes du week-end

Le doublé de Red Bull Racing ce dimanche au Grand Prix de Corée du Sud n'a pas été l'unique gros coup de la célèbre marque de boissons énergisantes du week-end. En effet, plusieurs millions de personnes ont scruté le ciel - ou leur écran - pour suivre en direct l'incroyable saut de Felix Baumgartner, qui s'est élancé dans le vide depuis plus de 39km de hauteur.

Un exploit invraisemblable et des plus exceptionnel, estampillé Red Bull bien évidemment. Mais quel est l'intérêt de sponsoriser, ou plutôt de s'approprier sauts en chute libre, courses d'avions, équipes de football, de hockey sur glace, de baseball, compétitions moto en tous genres... et de posséder non pas une mais bien deux écuries en Formule 1 ?

Selon le cabinet d'études en marketing Sport+Markt, 69% des Français trouvent les marques investissant dans le sport plus attractives que celles qui se font plus discrètes. Mais quand-même... dans le cas de Red Bull GmbH, il s'agirait de près de 30% du chiffre d'affaire, soit 4,25 milliards d'euro pour la seule année 2011, qui seraient dépensés dans le marketing sportif.

Dietrich Materschitz, le PDG de la société autrichienne, ne s'en cache d'ailleurs pas. "Le sport est pour nous un investissement", indiquait-il par e-mail au journal Le Monde. Et quel investissement. Le Taureau Rouge est aujourd'hui associé à près de 500 athlètes et 600 manifestations sportives dans le monde.

"Ce que je veux quand j'investis quelque part, dans une discipline ou un évènement sportif, c'est être responsable de A à Z, du succès ou de l'échec, le cas échéant", avait par ailleurs expliqué le multi-milliardaire à nos confrères de L'Equipe l'an passé. D'où cette politique non pas de sponsoriser des clubs de football ou des écuries de Formule 1, mais bien de les posséder.

Et le résultat est probant, les quatre titres empochés par Red Bull Racing en Formule 1 ces deux dernières années en sont bien la preuve. Avec un statut de compétition qui représente, selon lui, le meilleur retour sur investissement, Materschitz a de quoi sourire au vue des résultats sportifs et du bilan financier de ses deux structures de F1. Red Bull a été la marque la plus mise en avant la saison passée (en visibilité sur écran), entraînant une valorisation des retombées médias de l'ordre de 148,7 millions d'euros. Red Bull donnerait-il vraiment des ailes ?

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Felix Baumgartner
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Actualités